GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 24 Janvier
Vendredi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Russie: le missile contesté par les Etats-Unis respecte le traité nucléaire INF (armée russe)
    • Erdogan en Russie pour discuter de la Syrie avec Poutine; les deux dirigeants ont convenu de coordonner leurs opérations sur le terrain
    • Canberra s'inquiète de la disparition possible en Chine d'un dissident de nationalité australienne, l'écrivain Yang Hengjun
    • Cable sous-marin rompu: panne gigantesque d'internet à Tonga, pays virtuellement coupé du monde
    • En Thaïlande, le roi Maha Vajiralongkorn signe un décret annonçant la tenue prochaine d'élections législatives
    • Tennis-Open d'Australie: l'Américaine Serena Williams battue en quarts malgré 4 balles de match face à la Tchèque Karolina Pliskova

    Douceurs d'Alep

    Un assortiment de nids de la Maison d'Aleph à Paris. Caspar Miskin

    Dans Le goût du monde, nous empruntons une route aujourd'hui désertée, celle qui conduit en Syrie, au nord du pays, près de la frontière turque. Au cœur de ce qui était autrefois l'Empire ottoman. Jusqu’à Alep, poumon économique de la Syrie, 2ème ville du pays, colorée, vivante, bruyante, lumineuse, avant 2011 et ce printemps brisé.
    (Rediffusion du 26 mai 2018).

    Un voyage dans le temps et le long des saisons que seuls les souvenirs et la force de l’imaginaire rendent possible. Nos bagages seront les souvenirs de nos deux invitées, deux femmes, nées à Alep :

    Noha Baz est pédiatre et gastronome. Elle partage sa vie entre Paris et Beyrouth, et des douceurs dans La nuit de la pistache, publié aux Éditions Noirblanc. Myriam Sabet est pâtissière, mère de Maison d'Aleph à Paris, le fruit d'un changement de vie, d'un retour aux sources. Ensemble nous filons les saisons, les heures de la journée, pour sentir, goûter les saveurs et les moments qui faisaient la douceur de vivre à Alep. Myriam Sabet est aussi l’une des ambassadrices en France du mouvement « Faites la cuisine, pas la guerre », initié par le chef libanais Kamal Mouzawak.

    Myriam Sabet et Noha Baz dans les studios de RFI. RFI/Clémence Denavit

    Un voyage à Alep, en Syrie, dans le nord du pays, ville lumineuse, foisonnante et riche ravagée par 7 ans de guerre. Les goûts et les parfums alepins, la musique et des saveurs doivent survivre, et être préservés. La diaspora, les réfugiés syriens à travers le monde diffusent ces parfums, dans Le goût du monde, souvenirs des saveurs d'Alep, souvenirs de 2 femmes nées à Alep, Noha Baz, pédiatre et écrivain, Myriam Sabet, pâtissière. Souvenirs lus et partagés... de la pistache.

    Extrait de l'émission 25/05/2018 - par Clémence Denavit Écouter

    A lire :

    - La nuit de la pistache de Noha Baz

    - La recette d'où je viens de Noha Baz

    Pour plus d'informations sur la Maison d'Aleph :

    Le facebook de la Maison d'Aleph

    Le site de la Maison d'Aleph

    Maison Aleph - 20, rue de la Verrerie, 75002 Paris

    Programmation musicale :

    Lama Bada Yatathana – Lena Chamamyan

    Qaduka al Mayas – Sabah Fakhri

    LES RECETTES

    BEURRE CLARIFIÉ

    Ingrédients

    Il faut… du beurre. Choisissez-le avec attention, et faites-en en quantité ! Une fois clarifié, le beurre peut se conserver à température ambiante plusieurs semaines, et surtout, débarrassé des protéines de lait, supporte mieux les températures de cuisson élevée, sans brûler. En Syrie, on utilise du beurre de lait de brebis, assez relevé « en goût ». Si vous n’êtes pas habitués, préférez un lait plus classique.

    Préparation

    1. Faire fondre le beurre pendant une heure dans une casserole à feu très doux, et sans remuer. La caséine (la protéine du lait) remonte à la surface sous la forme d’une mousse. Il faut aller jusqu’à une légère caramélisation, ce qui donnera un léger goût de noisette.

    2. Retirer la mousse. Le petit lait va se déposer au fond de la casserole, et y rester. Il ne vous reste plus qu’à verser délicatement votre beurre, clarifié, dans un bocal, en le filtrant pour le débarrasser des dernières impuretés.

    SIROP DE ROSE

    Ingrédients

    - 220 g de sucre

    - 110 g d’eau

    - Quelques gouttes de citron

    - 2 à 3 cuillères d’eau de rose (La meilleure rose étant la rose Damascena)

    Préparation

    Préparer le sirop en amenant à ébullition le sucre, l’eau, le citron. Laisser cuire 3-4 minutes. Retirer du feu, et rajouter l’eau de fleur de rose. Laisser reposer.

     

    KABAB KARAZ (OU KABAB AUX CERISES)

    Ingrédients pour 6 personnes

    - 500 g de cerises griottes dénoyautées

    - 500 g de filet d'agneau

    - 2 cc de sucre brun

    - 1,5 cc de mélange d'épices aleppines Bharat ou dakka

    - 1cs de sel

    - 1cs jus de citron

    - 150 g de pignons de pin rôtis

    - 1cs de cannelle moulue

    Préparation

    1. Laver les cerises et les diviser en deux parts égales. Garder une poignée pour décorer le plat final.

    2. Mixer la moitié des cerises en ajoutant un peu d'eau.

    3. Mixer la viande hachée, ajouter le sel, le mélange d'épices et la cannelle. Façonner des petites boulettes de viande, les saisir à la poêle.

    4. Faire chauffer doucement les cerises avec le jus, ajouter une cuillère à soupe de sucre brun et le jus de citron.

    5. Lorsque le mélange se réduit de moitié, arrêter la cuisson et verser sur les boulettes de viande. Rajouter une cc d'épices et laisser bouillir quelques minutes.

    6. Couper le pain arabe en triangles, et disposer les morceaux dans un grand plat. Arroser de sauce et ajouter les boulettes de viande. Arroser une seconde fois.

    7. Décorer de quelques cerises, de pignons grillés, de feuilles de persil et d'une pincée de cannelle en poudre.


    Sur le même sujet

    • Réfugiés / Gastronomie

      Le Refugee Food Festival, fête solidaire en l'honneur des cuisiniers réfugiés

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      D’Alep jusqu’en Allemagne, en fauteuil roulant

      En savoir plus

    • 7 milliards de voisins

      Afro Cooking: comment lutter contre les préjugés sur les cuisines africaines?

      En savoir plus

    • Le goût du monde

      Le secret des Vietnamiennes

      En savoir plus

    • La vie ici

      Gabon: des chefs cuisiniers inventifs et attachés au terroir

      En savoir plus

    • A l’origine, l’huile d’olive

      A l’origine, l’huile d’olive

      Du blé, de la vigne et des olives : incontournable trinité à l’origine des civilisations ! Le pain, le vin et bien sûr l’huile …

    • Afro-vegan, cuisine végétale de bonnes roots

      Afro-vegan, cuisine végétale de bonnes roots

      Cuisine africaine et vegan : une histoire de racines et de très bonne cuisine ! Epicée, savoureuse, saine, goûteuse ! Sur le continent, …

    • Le goût de l'Arménie

      Le goût de l'Arménie

      Le 6 janvier, en Espagne et au Portugal, ce sont traditionnellement les rois mages qui apportent les cadeaux. En Arménie, c'est aussi le 6 janvier que Noël …

    • A table avec Caroline Paré, Juan Gomez et Alain Foka

      A table avec Caroline Paré, Juan Gomez et Alain Foka

      Bientôt la bascule, et les premiers pas dans l'année nouvelle avec, en mémoire, le goût de celle qui s'achève, des rencontres …

    • D'amour et de pâté en croûte

      D'amour et de pâté en croûte

      Casser la croûte ! Cette semaine, un monument de la gastronomie française, il se décline, ici et là de par le monde. Le pâté …

    • Récits et recettes de goûts et de mémoire

      Récits et recettes de goûts et de mémoire

      «Partager un repas, c'est accepter de se dévoiler un peu», raconte le journaliste de Libération Jacky Durand. «La nourriture est une …

    • Du caractère sous la coquille!

      Du caractère sous la coquille!

      On a salué goguenard le courage évident des Français qui furent les premiers à découvrir que l'escargot était comestible. Bien …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.