GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Septembre
Jeudi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Boualem Sansal, un écrivain sans concession

    «2084, la fin du monde», de Boualem Sansal. Editions Gallimard

    Aujourd’hui, dans Les grandes voix de la littérature africaine, un écrivain sans concession, un homme aux prises de positions très tranchées, un écrivain qui a été censuré à plusieurs reprises, l’Algérien Boualem Sansal, l’auteur du Serment des barbares, le village de l’Allemand, ou encore 2084.

    Rien ne prédisposait Boualem Sansal à la production littéraire. Né en 1949, il a une formation d'ingénieur (Ecole Nationale Polytechnique d'Alger, École Nationale Supérieure des Télécommunications de Paris) et un doctorat d'économie. Il a été enseignant, consultant, chef d'entreprise et haut fonctionnaire au ministère de l'Industrie algérien. Puis il est limogé en 2003 pour ses prises de positions critiques contre le pouvoir en place particulièrement contre l'arabisation de l'enseignement. Son ami Rachid Mimouni (1945-1995), l'encourage à écrire. Toutefois, on oublie de lui dire qu’on ne peut pas tout écrire.  

    Et ça commence en 1999, année où Boualem Sansal publie son premier roman Le Serment des Barbares. Comme on dit, un coup d’essai qui sera un coup de maître. Ce premier livre reçoit le prix du premier roman et le prix des Tropiques. Son livre Poste restante, une lettre ouverte à ses compatriotes, est censuré dans son pays. Après la sortie de ce pamphlet, il est menacé et insulté mais décide de rester en Algérie. Un autre de ses ouvrages, Petit éloge de la mémoire, est un récit épique de l'épopée berbère. Boualem Sansal est lauréat du Grand Prix RTL-Lire 2008 pour son roman Le Village de l'Allemand sorti en janvier 2008, roman qui est à son tour censuré en Algérie.

    Une écriture terrible, une écriture de rage et d’amour, Boualem Sansal ne pouvait pas en rester là. Son sixième roman, 2084 : la fin du monde, paru le 20 août 2015 aux éditions Gallimard, était attendu par ses lecteurs avec les mêmes craintes et la même impatience.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.