GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    A la Une: double jeu au Mali

    Membres d'un groupe armé à Kidal, le 13 juillet 2016. AFP/SOULEYMANE AG ANARA

    « Le rapport est accablant et ce n’est que la pointe de l’iceberg, s’exclame Le Monde Afrique. Pour la première fois, les Nations unies, via leur groupe d’experts indépendants sur le Mali, dénoncent, noms à l’appui, l’implication de membres de groupes armés signataires de l’accord de paix d’Alger ou désignés comme "coopératifs" dans des attaques terroristes, mais aussi dans le trafic de migrants et de drogues. […] Ce document de 71 pages, daté du mercredi 8 août, poursuit Le Monde Afrique, révèle la participation d’Alkassoum Ag Abdoulaye, le chef d’état-major de la CPA, la Coalition du peuple pour l’Azawad, dans la double attaque terroriste qui a visé le camp militaire de Soumpi, dans la région de Tombouctou, les 24 octobre 2017 et 27 janvier 2018. […] Selon nos informations, pointe Le Monde Afrique, le cas de Soumpi n’est pas isolé. Au moins trois autres attaques terroristes auraient été perpétrées avec l’aide de membres de groupes armés dits "coopératifs". Pour le panel d’experts indépendants mis en place en février, le rôle d’Alkassoum Ag Abdoulaye ne s’arrête pas là : il aurait aussi "contribué à coordonner les katibas [unité de combattants] dans la région de Mopti". »

    Alors, « Alkassoum Ag Abdoulaye n’est pas un terroriste en tant que tel, explique une source diplomatique interrogée par Le Monde Afrique, il a profité d’occasions pour récupérer des armes et des munitions. C’est tout l’objectif de ce rapport : montrer qu’il y a des stratégies opportunistes individuelles qui ne mettent pas en cause les groupes mais bien des individus. Des acteurs invisibles qui ont des intérêts particuliers et qui ralentissent la mise en œuvre de l’accord de paix pour les défendre. »

    Maire et… terroriste !

    Autre exemple, issu de ce rapport onusien, cité cette fois par L’Observateur Paalga à Ouagadougou, celui du maire de Talataye dans la région de Gao, « un certain Salah Ag Ahmed , présenté comme un grand dignitaire du HCUA, le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad, serait en même temps "officier de liaison avec Ansar Dine et le groupe Etat islamique dans le grand Sahara". »

    Le rapport cite encore d’autres noms, pointe le quotidien burkinabé, « comme ceux de Mahamadou Ag Rhissa du HCUA qui contrôlerait le passage des migrants à Talhandak tandis que Baye Coulibaly, qui fricote avec le GATIA, serait l’un des principaux passeurs de Gao. »

    Bref, en conclut L’Observateur Paalga, « il s’agit bien de vulgaires criminels qui se réfugient derrière le fallacieux prétexte religieux, des bandits dont le fonds de commerce est alimenté par les trafics de drogue, de cigarettes, de migrants et qui prospèrent dans ce vaste no man’s land sahélo-saharien ; sans oublier le recrutement d’enfants soldats ou l’exploitation sexuelle des femmes. Où sont Allah et son Prophète dans tout ça ? »

    Alors, le président IBK est désormais « face à ses responsabilités », estime Ledjely en Guinée. Car « le diagnostic est implacable. Le Mali demeure dans le gouffre parce que certains de ses fils continuent à le trahir en collaborant avec l’ennemi. Et c’est à l’Etat malien et à la CMA de trouver dans les informations capitales de ce rapport onusien les raisons de repenser leur stratégie. Mais c’est en particulier à IBK qui vient d’être réélu que s’adresse ce rapport. Embarqué pour son second et ultime mandat, il est en effet attendu de lui des résultats sur cette crise malienne justement. Eh bien, il sait désormais par où commencer. »

    Après Theresa, Angela…

    A la Une également, le ballet diplomatique qui se poursuit sur le continent… Après Theresa May, la Première ministre britannique, c’est la chancelière allemande Angela Merkel qui débarque sur le continent pour une tournée au Sénégal, au Ghana et au Nigeria. Le Pays commente au Burkina : « la nouvelle offensive diplomatique de la chancelière allemande intervient à un moment où l’Afrique fait l’objet de toutes les convoitises en raison de sa richesse en matières premières, de son vaste marché de consommation et de l’abondance de sa main-d’œuvre bon marché. Cela dit, poursuit le quotidien ouagalais, la question que l’on peut se poser est de savoir si l’Afrique, la nouvelle coqueluche des puissances économiques mondiales, est consciente de sa puissance d’attraction et si elle est prête à tirer profit de sa nouvelle situation. »

    Enfin, Le Nouvel Observateur à Kinshasa relève que « comme Theresa May, Angela Merkel n’a pas placé l’Afrique centrale dans son agenda. La raison est simple, estime le quotidien congolais. La région reste le ventre mou du continent. […] L’organisation des élections en RDC, la redynamisation du processus démocratique au Burundi et la fin de la guerre civile en Centrafrique seront des facteurs déterminant pour remettre l’Afrique centrale dans l’agenda français, allemand et britannique. »


    Sur le même sujet

    • Mali

      Mali: accusés dans un rapport onusien, les groupes armés sur la défensive

      En savoir plus

    • Mali

      L'ONU publie un rapport accablant sur la situation sécuritaire au Mali

      En savoir plus

    • Nigeria / Royaume-Uni

      Londres veut doubler ses échanges commerciaux avec le Nigeria

      En savoir plus

    • Revue de presse Afrique

      A la Une: encore un attentat au Burkina

      En savoir plus

    • Economie

      Face au Brexit, Theresa May veut renforcer les liens économiques avec l’Afrique

      En savoir plus

    • Sénégal / Allemagne

      Angela Merkel en tournée en Afrique de l'ouest

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.