GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Le Merwah et l’Obeidi, les autochtones du Liban

    Les vignes dans la Valée de la Bekaa, au Liban. AFP/Joseph Eid

    Dans notre recherche de cépages rares et oubliés nous avons découvert bon nombre de variétés autochtones. Encore méconnues du grand public, ces variétés locales ont traversé des siècles et sont toujours utilisées pour faire du vin. Les vignerons cherchent à préserver ce patrimoine, tout en produisant des vins qui se démarquent et qui s’adaptent aux défis du dérèglement climatique. Place à deux cépages bien connus au Liban, mais très peu ailleurs : le Merwah et l'Obeidi.

    Le plus grand salon professionnels des vins et spiritueux du monde ProWein se déroule à Düsseldorf. Chaque année en mars, plus de 58 000 visiteurs se rendent dans cette ville de l’ouest de l’Allemagne pour déguster et faire des affaires. Les professionnels du secteur ont l’habitude de dire : « des relations se nouent à Vinexpo en France, mais c’est à Prowein en Allemagne que l’on vend ».

    Parmi les 6500 exposants du salon venus du monde entier, nous rencontrons Ronald Hochar, qui depuis la tragique disparition de son frère Serge en 2014 dirige le Chateau Musar au Liban [NDRL : « château » écrit sans accent circonflexe en respectant le nom de la marque].

    Donner du temps au temps

    Le domaine a été fondé en 1930 par leur père, Gaston, au retour d’un voyage à Bordeaux. Le domaine est surtout connu pour ses vins rouges. Entre l’élaboration du vin, son vieillissement et le repos dans les bouteilles, sept ans peuvent se dérouler avant que le porte-drapeau du domaine, le Chateau Musar rouge, soit commercialisé. Les blancs passent aussi beaucoup de temps dans les chais. « Il faut laisser du temps au vin pour qu’il puisse mieux s’apprécier », déclare Ronald Hochar. Cette relation particulière au temps place les vins du domaine à part sur la carte viticole du pays.

    Pourtant, c'est un vin blanc qui attire notre attention. Il est élaboré à partir des variétés locales - Merwah et Obeidi. Longtemps, on a attribué à l’Obeidi des liens génétiques avec le Chardonnay ou encore le Chasselas, des variétés européennes. Toutefois certaines études récentes le décrivent plutôt comme un cépage dit « orphelin ». Avec six autres cépages autochtones, le Merwah et l’Obeidi témoignent de l’histoire multimillénaire du Liban viticole. Aujourd’hui, l’essentiel du vignoble du pays est situé dans la Vallée de la Bekaa. Mais ces deux cépages autochtones aiment la hauteur. Ils poussent à 1400 mètres au-dessus de la surface de la mer sur les pentes de l’Anti-Liban, une chaîne montagneuse de l’ouest du pays, parallèle au Mont Liban, ainsi que sur le Mont Liban, lui-même.

    Un mariage explosif

    L'Obeidi est le plus souvent cultivé pour faire de l'arak, un spiritueux traditionnel. Mais pour Tarek Sakr, l'œnologue du Chateau Musar, l’acidité de ce cépage et sa capacité de vieillissement en font un bon compagnon du Merwah, « le nerveux ». Une étonnante complexité ressort de ce mariage « explosif » qui se laisse magnifier au bout de dix ans d’âge.

    Une trentaine de producteurs opèrent aujourd'hui au Liban. Aux côtés des châteaux les plus réputés comme Ksara, Kefraya, Khoury ou Musar, de nouveaux acteurs apparaissent dont quelques entrepreneurs français. Les meilleurs d'entre eux peuvent désormais rivaliser avec les grands vins du monde.

    Pour aller plus loin :

    Site du salon ProWein

    Site du Chateau Musar

    Site du Chateau Ksara

    Site du Château Kefraya

    Site du Chateau Khoury


    Sur le même sujet

    • Les variétés de raisin oubliées d'ici et d'ailleurs

      Le Persan, l’indigène de Savoie

      En savoir plus

    • Les variétés de raisin oubliées d'ici et d'ailleurs

      Le pinot blanc, cépage délaissé de la Champagne

      En savoir plus

    • Les variétés de raisin oubliées d'ici et d'ailleurs

      Le Carignan, cépage décrié du Languedoc

      En savoir plus

    • Les variétés de raisin oubliées d'ici et d'ailleurs

      Le Tardif, l’inconnu du Sud-Ouest

      En savoir plus

    Archives
       
    • Le Persan, l’indigène de Savoie

      Le Persan, l’indigène de Savoie

      Notre série d'été nous emmène dans le monde du vin où certaines variétés de raisins oubliées reviennent au goût du jour, des cépages locaux qui ont été jadis écartés …

    • Le pinot blanc, cépage délaissé de la Champagne

      Le pinot blanc, cépage délaissé de la Champagne

      Notre série d'été nous emmène dans le monde du vin où certaines variétés de raisins oubliées reviennent au goût du jour, des cépages locaux qui ont été jadis écartés …

    • Le Carignan, cépage décrié du Languedoc

      Le Carignan, cépage décrié du Languedoc

      Notre série d'été nous emmène dans le monde du vin où certaines variétés de raisins oubliées reviennent au goût du jour, des cépages locaux qui ont été jadis écartés …

    • Le Tardif, l’inconnu du Sud-Ouest

      Le Tardif, l’inconnu du Sud-Ouest

      Notre série d'été nous emmène dans le monde du vin où certaines variétés de raisins oubliées reviennent au goût du jour, des cépages locaux qui ont été jadis écartés …

    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.