GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Lors d'une conférence de presse à Paris, le directeur des opérations de SOS Méditerranée Férédéric Penard a précisé que 58 migrants sont à bord. Il a demandé à la France leur débarquement «à titre exceptionnel».

    Dernières infos

    Alain Mabanckou au coeur de l'Histoire congolaise

    Alain Mabanckou en studio à RFI (Août 2018). © RFI

    Alain Mabanckou, né en 1966 à Pointe-Noire, au Congo-Brazzaville, est l'auteur d'une dizaine de romans dont Verre Cassé (2005) et Mémoires de Porc-épic (prix Renaudot 2006). Son oeuvre est traduite dans une vingtaine de langues. Il enseigne la littérature francophone à l'Université de Californie-Los Angeles (UCLA).

    Son nouveau roman Les cigognes sont immortelles, publié aux éditions du Seuil, est une plongée dans l'Histoire congolaise au moment de l'assassinat du président Ngouabi en 1977, vue à travers les yeux d'un jeune garçon de 11 ans. Politique, familial et intime, ce livre postcolonial propose un autre regard sur le continent africain.

    Couverture du roman © Raymond Depardon/Magnum Photos

    "À Pointe-Noire, dans le quartier Voungou, la vie suit son cours. Autour de la parcelle familiale où il habite avec Maman Pauline et Papa Roger, le jeune collégien Michel a une réputation de rêveur. Mais les tracas du quotidien (argent égaré, retards et distractions, humeur variable des parents, mesquineries des voisins) vont bientôt être emportés par le vent de l’Histoire. En ce mois de mars 1977 qui devrait marquer l’arrivée de la petite saison des pluies, le camarade président Marien Ngouabi est brutalement assassiné à Brazzaville. Et cela ne sera pas sans conséquences pour le jeune Michel, qui fera alors, entre autres, l’apprentissage du mensonge.

    Partant d’un univers familial, Alain Mabanckou élargit vite le cercle et nous fait entrer dans la grande fresque du colonialisme, de la décolonisation et des impasses du continent africain, dont le Congo est ici la métaphore puissante et douloureuse. Mêlant l’intimisme et la tragédie politique, il explore les nuances de l’âme humaine à travers le regard naïf d’un adolescent qui, d’un coup, apprend la vie et son prix." (Présentation de l'éditeur)


    Sur le même sujet

    • Comme un roman

      «Tais-toi et meurs», Alain Mabanckou

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      Alain Mabanckou: «François Hollande n‘a pas validé l’élection au Congo-B.»

      En savoir plus

    • Invité Culture

      Alain Mabanckou, écrivain franco-congolais, élu au Collège de France

      En savoir plus

    • Littérature sans frontières

      Alain Mabanckou revient à Pointe-Noire

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.