GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 26 Septembre
Jeudi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'UE va créer une entité pour continuer à commercer avec l'Iran (Mogherini)

    Camarade Gauz

    Portrait de l'écrivain Gauz, à l'occasion de la sortie de son roman «Camarade Papa», aux éditions Le Nouvel Attila. Crédits: Claudine Desjardins

    Le deuxième roman de Gauz est un livre savoureux comme le premier. Ce jeune écrivain aime jouer avec les mots, et crée ses personnages à l’aune d’une langue pleine d’une réjouissante inventivité. Après avoir raconté le quotidien d’un vigile dans Debout-Payé, Gauz plonge à présent le lecteur dans l’histoire de la colonisation de la Côte d’Ivoire, mais avec une perspective originale. Ou plutôt une double perspective, car ce voyage dans le temps et l’espace, Gauz nous le raconte à travers un double regard, celui d’un colon du XIXème siècle, et celui d’un enfant, un métis qui porte en lui les gênes de cette épopée coloniale. Camarade Papa est paru au Nouvel Attila.

    Lazare Eloundou Assomo est directeur adjoint de la Division du Patrimoine Mondial (Secteur de la Culture) à l’UNESCO. Il présente l’histoire de la ville de Grand-Bassam qui fut la première capitale de la Côte d’Ivoire. Elle fut le véritable poumon économique du territoire des comptoirs français du golfe de Guinée qui a précédé la Côte d’Ivoire moderne, et attiré des populations venant de toutes les contrées d’Afrique, d’Europe et du Levant méditerranéen. Grand-Bassam est inscrite au patrimoine de l’UNESCO depuis 2012.

    Reportage de Margaux Bédé sur ICONEM, une start-up française fondée il y a cinq ans, qui entend redonner vie au patrimoine détruit lors de conflits. C’est ainsi qu’à l’aide de drones et d’algorithmes, des paysages entiers renaissent en 3D.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.