GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les armées d’Afrique de l’Ouest à la conquête de l’air

    Installation des pilotes. © RFI/Olivier Fourt

    Au Sahel, et au Sahara, la menace terroriste a poussé les pays de la région, à se réarmer ces dernières années. Compte tenu de la zone qu'elles doivent couvrir, les armées du G5, se sont progressivement dotées d'avions d'attaque, d'hélicoptères ou d'appareils d'observation. Dernière en date, l’armée malienne qui a étoffé sa force aérienne, cet été 2018, avec l'arrivée de plusieurs avions de lutte anti-guérilla fabriqués au Brésil, et commandés dès 2015. Jusqu'alors, les pilotes de la sous-région étaient le plus souvent formés en Europe, ou à l'école de l'air de Marrakech au Maroc, mais une autre école est en train de remonter en puissance à Thiès au Sénégal, où a pu se rendre notre envoyé spécial, Olivier Fourt.

    Diaporama


    Sur le même sujet

    • Lignes de défense

      Dans les pays du Maghreb, le service militaire reste d'actualité

      En savoir plus

    • Lignes de défense

      Le H-160 futur hélicoptère des armées françaises

      En savoir plus

    • Lignes de défense

      Vers un sursaut de la Force conjointe du G5?

      En savoir plus

    • Lignes de défense

      Le Sénégal fête son armée de l'air

      En savoir plus

    • G5 Sahel

      G5 Sahel: le lent travail d'équipement de la force conjointe

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Le vin argentin face à une crise sans précédent

    Le vin argentin face à une crise sans précédent
    Les Argentins n’ont jamais bu si peu de vin. Le cinquième producteur mondial fait face à la plus faible consommation intérieure de son histoire. En moyenne, un Argentin boit aujourd’hui 18 litres de vin par an, en 2007 c’était 30…Une chute vertigineuse (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.