GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le paysan africain face aux financements informels (rediffusion)

    Koffi Benoît Sossou, enseignant-chercheur au centre de formation et de recherche en matière de population, à l’Université d'Abomey-Calavi au Bénin, et chargé de recherche au Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur, le Cames. RFI/Sayouba Traoré

    Dans le secteur agricole, la question du financement est une urgence absolue. Le problème concerne des centaines de millions de personnes dans le monde et en Afrique, 60% de la population. Les circuits financiers formels ont des difficultés avec le monde agricole. A cela deux raisons. Le banquier ne sait pas parler au producteur. Et de son côté, l’agriculteur ne sait pas comment fonctionne le monde de la finance. Les États africains lors des accords de Maputo en 2003 ont promis 10% des budgets nationaux au secteur agricole. Depuis, plus rien. Il reste donc la finance informelle.

    Les choses n'ont pas toujours été ainsi : avant les fameux plans d'ajustement structurels auxquels ont été soumis de nombreux États dans les années 90, le secteur était largement encadré et subventionné par des structures étatiques. Le désengagement des divers États s'est fait de manière non structurée, ce qui a fortement entravé les efforts de la paysannerie et du secteur privé, encore aujourd'hui confrontés à d'énormes difficultés de financement. Or on sait maintenant que sans financement, il n’y aura pas de réel décollage de l’agriculture.

    Prochaine émission

    L’agroécologie

    L’agroécologie
    En France, des personnages emblématiques comme René Dumont, Pierre Rabhi, Georges Toutain, Marc Dufumier, Dominique Soltner ont été de grands défenseurs de l’agroécologie. C’est une façon de considérer la nature comme un ensemble d’éléments qui fonctionnent (…)
    • L’agroécologie

      L’agroécologie

      En France, des personnages emblématiques comme René Dumont, Pierre Rabhi, Georges Toutain, Marc Dufumier, Dominique Soltner ont été de grands défenseurs de l’agroécologie. …

    • À la découverte des Charentes

      À la découverte des Charentes

      À l’invitation de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, Sayouba Traoré a pu effectuer un périple à Sonnac, à Foussignac et Triac-Lautrait, dans la périphérie …

    • La lutte contre les scolytes

      La lutte contre les scolytes

      Ce sont des petits coléoptères se nourrissant du bois jeune situé sous l'écorce de diverses espèces d'arbres, les scolytes peuvent provoquer d'importants dégâts chez …

    • Être une femme vivant avec un handicap dans un pays pauvre

      Être une femme vivant avec un handicap dans un pays pauvre

      La question est douloureuse. Partout dans le monde -que ce soit dans un pays dit développé ou dans un pays dit sous-développé- lorsque l’on est femme, on est de facto …

    • La production de gomme arabique à Mbour, au Sénégal

      La production de gomme arabique à Mbour, au Sénégal

      Ce matin, nous entrons dans l’univers de la gomme arabique, et pour cela nous allons à Mbour, ville située sur la Petite-Côte, à environ 80 km au sud de Dakar et à 5 …

    • Le printemps bio 2019

      Le printemps bio 2019

      La vingtième édition du Printemps Bio se tient maintenant et les activités couvrent tout le territoire de la France. En fait, il s’agit d’une série d’événements qui ont …

    • Sénégal: l’agriculture, moyen de lutte contre l’émigration des jeunes à Fimela

      Sénégal: l’agriculture, moyen de lutte contre l’émigration des jeunes à Fimela

      Pour l’anecdote, c’est sur la côte atlantique, juste au-dessus de ce bras de mer qui entre sur les terres sénégalaises. À l’école, pendant les cours de géographie, c’est …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.