GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    A la Une de la presse à Kinshasa: Ira ? Ira pas ?

    Kamanda wa Kamanda. © Thomas Nicolon

    Quels candidats sur la ligne de départ pour la présidentielle du 23 décembre ? Voilà ce qui occupe la presse congolaise cette semaine après les arrêts de la cour constitutionnelle. Vingt-et-un candidat finalement validés sur 25.

    « Bemba, Muzito éliminés, Badibanga et Ifoku repêchés », écrit L’Avenir. Pour ce quotidien, « les différents recours interjetés à la Cour constitutionnelle ressemblaient à un passe-temps »… Toutefois, poursuit le journal, « l’ex Premier ministre Samy Badibanga et Marie-Jeanne Ifoku ont été repêchés au grand étonnement de la CENI »… De son côté, Le Potentiel reprend cette déclaration de l’UNC, le parti de Vital Kamerhe, « Les arrêts de la Cour constitutionnelle ont obéi au schéma de la Majorité présidentielle ». Pour ce parti d’opposition « ces arrêts d’exclusion sont injustes et iniques »…

    Et Le Potentiel d’affirmer, dans un autre article : « Le Front commun de Joseph Kabila balise la victoire de son dauphin… Ce qui justifie la disqualification de Katumbi, Bemba et Muzito à la présidentielle »… « Bien avant que Joseph Kabila ne s’écarte de la course (…) son entourage travaillait déjà sur les moyens de neutraliser tout ce qui pouvait gêner le plan de la majorité de conserver le pouvoir » en référence notamment au différents « dossiers judiciaires » qui justifient la mise à l’écart de Moïse Katumbi…

    Le journal Forum des As, quant à lui, appelle l’opposition à « sortir de l’ambiguïté ». L’éditorialiste de ce quotidien s’interroge : « Comment tempêter systématiquement contre la CENI en l’accablant de toutes les épithètes négatives et consentir à participer aux élections qu’elle organise ? Si la Centrale électorale est à ce point inféodée à la Kabilie, pourquoi alors se mettre dans le starting block électoral ? Si les élections sont d’avance et par principe, ni libres, ni transparentes, pourquoi s’y engager ? ». Forum des As demande alors à l’opposition d’être conséquente avec ses affirmations…

    De son côté, La Tempête des Tropiques craint pour les élections qui doivent se tenir dans un peu plus de trois mois. « La RDC de nouveau dans l’incertitude… », s’inquiète le journal, qui pointe du doigt « la Cour constitutionnelle et la CENI accusées de partialité, le CSAC complaisant et le CNSA inopérant, les extrémistes de tous bords dans l’irresponsabilité, la misère noire dans laquelle croupit la population complique… »

    Autre titre dans les journaux, « Pékin soutiendra Kinshasa au Conseil de sécurité, annonce triomphalement Le Maximum. Le président chinois « s’est engagé à soutenir la RD Congo contre les ingérences occidentales au Conseil de sécurité où la Chine détient le siège de membre permanent », rapporte ce journal. Cette position du président chinois est à placer dans le cadre du Forum de coopération sino-africaine. La Chine a annoncé l’octroi de « soixante milliards de dollars de crédits pour l’Afrique et la fin des diktats contre le continent noir », selon le bi-hebdomadaire.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.