GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Aujourd'hui
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les forces israéliennes abattent un Palestinien soupçonné d'une attaque en Cisjordanie (Sécurité)
    • Cyclone au Mozambique: le bilan dépasse les 200 morts, selon le président Filipe Nyusi
    • L'Italie saisit le navire humanitaire bloqué au large de Lampedusa (ministère Intérieur)
    • Commerce: de hauts responsables américains à Pékin la semaine prochaine (responsable américain)
    • Venezuela: Trump appelle les militaires à mettre fin à leur soutien à Maduro
    • Cortèges CGT-FO: 131000 manifestants en France selon Castaner, près de 350000 pour la CGT
    • Brexit: tout report aura «un coût économique et politique» (Barnier)
    • Etudiants en médecine en France: l'Assemblée vote la suppression du «numerus clausus»
    • Trump: les États-Unis et le Brésil «n'ont jamais été aussi proches»

    Chinelo Okparanta, originaire du Nigéria, romancière féministe et militante

    La romancière Chinelo Okparanta. RFI/Fabien Mugneret

    Née à Port Harcourt, au Nigeria, Chinelo Okparanta est arrivée aux États-Unis à l'âge de dix ans. Elle est diplômée de trois universités différentes, Pennsylvania State University, Rutgers University et University of Iowa, où elle a suivi le très fameux Iowa Writers' Workshop.
    Chinelo Okparanta s'impose incontestablement comme l'une des figures majeures de cette jeune génération d'écrivains venus d'ailleurs avec sa nouvelle America (  Nouvelles voix du Caine Prize, Zulma, 2014), finaliste du prestigieux Caine Prize pour la littérature anglophone d'Afrique, son recueil Le Bonheur, comme l'eau (éditions Zoé, 2015) et son premier roman Sous les branches de l'udala, lauréat du Lambda Literary Award for Lesbian Fiction.

    Couverture de l'édition française Belfond

    « 1968. Le Nigeria et la jeune république du Biafra se déchirent, les conflits interethniques sont chaque jour plus meurtriers, la population sombre peu à peu dans le désespoir.
    Au cœur de cet océan de violence, la jeune Ijeoma tombe amoureuse d'Amina.
    La relation des deux adolescentes est rapidement découverte et tous, mères, pères, voisins, amis, se chargent de leur rappeler qu'aux yeux de Dieu et de la loi, leur amour est criminel.

    Pour Ijeoma, un choix se dessine alors : se cacher et suivre ses désirs ; ou s'oublier et jouer le rôle que la société lui impose.
    Une existence prisonnière du mensonge, est-ce la seule issue qui s'offre à Ijeoma ?
     » (Présentation de l'éditeur)

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.