GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Halcyon veut devenir «l’Amazon du caoutchouc»

    Des feuilles de caoutchouc entreposées un hangar. (Photo d'illustration) Getty Images/Paula Bronstein

    Réveiller les cours du caoutchouc naturel de leur déprime en contournant le marché à terme. C'est l'objectif du groupe singapourien Halcyon. Le conglomérat dominé par le géant chinois de la chimie annonce qu'il va créer une plateforme numérique d'achat-vente de caoutchouc sur le modèle d'Amazon.

    Halcyon va-t-il devenir l'Amazon du caoutchouc ? C'est en tout cas ce qu'annonce son PDG, Robert Meyer. Le groupe singapourien, mais propriété à plus de 50% de Sinochem, le géant public chinois de la chimie, est devenu en moins de dix ans un poids lourd du caoutchouc. Un grand du négoce, depuis qu'il a racheté les principaux négociants européens, mais aussi un grand producteur puisqu'il a multiplié les rachats de plantations d'hévéas et d'usines de séchage du caoutchouc, de l'Indonésie à la Côte-d'Ivoire.

    Rentabilité d’Halcyon en péril

    La stratégie est bien connue de la part d'un groupe dominé par une entité publique chinoise : sécuriser l'approvisionnement de l' « Empire du Milieu » en matières premières. Et ici, alimenter les usines chinoises de pneus. Mais cette stratégie a ses limites : la rentabilité d'Halcyon est en péril. Le groupe sino-singapourien a beaucoup investi, or il est confronté à des prix durablement bas, 150 dollars le kilo de caoutchouc, 40 % de moins qu'en janvier 2017.

    Les stocks chinois fausseraient la vision du marché

    D'où l'idée d'Halcyon de contourner les marchés traditionnels. Le marché à terme de Singapour, la référence mondiale pour le caoutchouc, ne reflète pas selon lui le dynamisme de la demande des fabricants de pneus. Les prix seraient artificiellement écrasés par les stocks chinois de caoutchouc. Or une grande partie de ces stocks n'est même pas utilisable dans les usines de pneus, rappelle le PDG, ce n’est pas la bonne variété.

    Contourner le marché de Singapour

    Robert Meyer avertit par ailleurs : que les usines de pneus chinoises cessent de produire pour le reste de la planète à cause des mesures de rétorsion commerciales occidentales, il faudra produire des pneus ailleurs, avec du caoutchouc qui proviendra d'autres pays d'Asie et d'Afrique. Le sentiment de surproduction n'est donc pas selon lui fondé et il est temps, juge-t-il, de mettre en place une plateforme entre vendeurs et acheteurs, qui permettrait entre eux une « conversation sur les prix et les volumes désirés et disponibles ».

    Les concurrents très prudents

    Cet « Amazon du caoutchouc » aurait tout de même une tare énorme : il serait entre les mains d'un négociant qui est également un producteur de caoutchouc. Halcyon serait donc enclin à favoriser ses propres plantations. Les concurrents, dont SIPH qui a des plantations en Afrique, mais qui vend aussi des tonnages aux clients d'Halcyon, regardent plutôt circonspect cette annonce.


    Sur le même sujet

    • Afrique Économie

      Côte d’Ivoire: près de 20000 tonnes de caoutchouc bloquées dans les ports

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Les prix du caoutchouc toujours déprimés par les stocks chinois

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La production de caoutchouc bloquée par les inondations en Thaïlande

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Michelin veut du caoutchouc zéro déforestation pour ses pneus

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Thaïlande: les producteurs de caoutchouc défient la loi martiale

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.