GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Donald Trump intensifie sa guerre commerciale contre la Chine

    La Chine et les Etats-Unis, les deux premières puissances économiques mondiales, se sont lancées dans une guerre commerciale. REUTERS/Jason Lee

    Donald Trump poursuit son offensive contre la Chine. Il a annoncé lundi soir une nouvelle hausse de 10% des tarifs douaniers sur une liste de produits chinois représentant 200 milliards de dollars d'importation. Un nouveau durcissement du conflit entre Washington et Pékin.

    Avec cette nouvelle salve de hausse des taxes, c'est une arme de destruction massive du commerce chinois que l'administration américaine met en œuvre à partir de lundi. La moitié des exportations chinoises destinées au marché américain sont désormais frappées par des barrières protectionnistes. Et ce n'est pas fini: Donald Trump menace de relever ses barrières à 25% d'ici la fin de l'année si aucun accord n'est trouvé d'ici là, et il parle déjà d'allonger la liste des produits, ce qui reviendrait à affecter l'ensemble des importations américaines issues de Chine. C'est bien un durcissement du conflit, très opportun sur le plan intérieur, il intervient à quelques semaines des midterms, mais c'est aussi un signal: Donald Trump veut à tout prix terrasser le dragon chinois.

    La Chine pour le moment n'a pas l'air de vouloir céder face aux Etats-Unis.

    La délégation chinoise de haut rang qui devait être conduite par le vice-Premier ministre pour discuter d'une issue restera probablement à Pékin. La Chine a par ailleurs porté plainte devant l'Organisation mondiale du commerce. L'administration chinoise réfléchit à d'éventuelles mesures de représailles. Riposter avec des taxes sur le commerce aura un effet limité puisque Pékin importe quatre fois qu'elle n'exporte des Etats-Unis, c'est précisément le détonateur du conflit. Affaiblir le yuan face au dollar, vendre la dette américaine, ou encore s'en prendre aux entreprises américaines installées en Chine, sont d'autres options à l'étude, mais toutes présentent aussi des risques pour l'économie chinoise, elles sont donc à manipuler avec précaution. Difficile de trouver la bonne parade pour une économie si interconnectée avec celle des Etats-Unis.

    Cela signifie que Donald Trump est en position de force?

    Le président américain est convaincu d'avoir toutes les cartes dans son jeu. Comme il le dit dans ses tweets, l'économie des Etats-Unis est en pleine forme, elle peut supporter la hausse des prix qu'entraine la hausse des tarifs douaniers. Mais ne perdons pas de vue que cette guerre commerciale lancée par le président américain est d'abord une réaction défensive d'une Amérique angoissée, terrifiée par l'inexorable montée en puissance de la Chine. C'est donc plutôt la Chine qui est en position de force ; elle est tellement sûre d'elle qu'elle n'a fait aucune concession significative depuis le déclenchement des hostilités. Pour éviter de froisser leur client et partenaire américain, les journaux chinois ne parlent plus de guerre mais de « frictions ». Et ils ont été sommés d'éviter les articles patriotiques sur le Made in China 2025, un plan qui veut faire de la Chine un leader technologique mondial. Les concessions sont de pure forme.

    Cette Chine conquérante inquiète aussi les Européens

    La Chambre de commerce européenne basée à Pékin a publié hier lundi son rapport annuel et conclut que rien n'a changé: les barrières en tout genre compliquant la vie des entreprises étrangères sont toujours aussi nombreuses et efficaces. Ce malaise des Européens mais aussi d'autres grandes nations commerçantes comme le Japon, le Canada, Donald Trump aimerait en tirer partie et coaliser toutes ces nations contre la Chine. Mais il faudra d'abord qu'il mette de l'eau dans son vin dans ses négociations commerciales avec ses partenaires occidentaux.

     ►En bref,

    Bill Gates lance un nouvel appel à aider l'Afrique

    En investissant dans le capital humain prône le milliardaire reconverti dans la philanthropie dans le rapport annuel publié par sa fondation. Bill Gates estime qu'en investissant dans l'éducation et la santé des enfants, ils pourront contribuer à la croissance économique du continent.

    Aux Etats-Unis, les récompenses décernées aux oeuvres diffusées par la télévision, les Emmy Awards ont confirmé la suprêmatie de Netflix.

    A égalité avec la chaîne câblée HBO. Repartis avec 23 prix chacun, ils sont les grands vainqueurs de l'édition 2018.


    Sur le même sujet

    • Etats-Unis / Chine

      Guerre commerciale: Washington surenchérit, Pékin promet de suivre

      En savoir plus

    • Chine / Etats-Unis

      Importations: Washington devrait imposer de nouvelles taxes à la Chine

      En savoir plus

    • Etats-Unis

      Donald Trump veut stopper les aides à la Chine et l’Inde «en développement»

      En savoir plus

    • Chine / Etats-Unis / Commerces et échanges

      L’excédent commercial chinois avec les Etats-Unis atteint un niveau record

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.