GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Emmanuel Macron fait un geste envers les harkis

    Des harkis défilent à Alger en 1957 lors d’une commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale. (Photo d'illustration) AFP/Jacques GREVIN / INTERCONTINENTALE

    Dix jours après la demande de pardon à la famille de Maurice Audin, opposant communiste et militant du FLN Maurice Audin, torturé par l'armée française, mort à Alger en 1957, Emmanuel Macron fait un geste envers les harkis. Ce mardi 25 septembre a eu lieu aux Invalides une cérémonie d'hommage aux harkis. Plusieurs mesures ont été annoncées comme un relèvement de l'allocation versée aux harkis, une enveloppe de 40 millions d'euros pour aider leurs enfants et la mise en place d'un plus important travail mémoriel. L'analyse de notre invité Abderahmen Moumen, historien, chercheur associé au Centre de recherches historique des sociétés méditerranéennes (CRHiSM) de l’Université de Perpignan et coauteur avec Fatima Besnaci-Lancou de  « Les Harkis » (Le Cavalier bleu, 2008) au micro de Jean-Baptiste Marot.


    Sur le même sujet

    • De l’exil aux camps: itinéraire de deux enfants de harkis

      En savoir plus

    • Reportage France

      Paroles de Harkis

      En savoir plus

    • «56 ans trop tard»: les associations de harkis demandent plus que la Légion d'honneur

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.