GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Février
Mercredi 13 Février
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Aujourd'hui
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'ex-cardinal McCarrick, accusé d'abus sexuels, a été défroqué par le Vatican (officiel)
    • Un général iranien accuse le Pakistan de soutien à un groupe ayant perpétré un attentat meurtrier
    • Syrie: de nombreux civils sont encore présents dans le dernier réduit du groupe Etat islamique (force arabo-kurde)
    • Le Mexique a annoncé qu'il allait injecter 5,5 milliards de dollars dans le groupe public pétrolier Pemex, lourdement endetté
    • Etats-Unis: deux femmes arrêtées pour avoir parlé en espagnol poursuivent la police des frontières (CBP)

    Vers un Brexit sans accord ?

    Theresa May s'exprime depuis Downing Street sur les non avancées du Brexit, le 21 septembre 2018. Jack Taylor/Pool via Reuters

    L’histoire contemporaine comptait déjà dans ses pages le « New Deal » américain des années 30. Elle pourrait bien dans les mois qui viennent y ajouter celle du « No Deal » made in London. Pas une nouvelle donne, mais bien une absence d’accord. Entre d’un côté, le Royaume-Uni qui a claqué la porte de l’Union européenne et de l’autre, Bruxelles pas vraiment disposé à lui signer son bon de sortie les yeux fermés.

    Deux ans que les urnes ont rendu leur verdict, et validé le Brexit. Deux ans que les débats animent les deux rives du Channel sans que les deux camps ne parviennent à parler d'une même voix.

    Oui mais voilà : l’horloge tourne. Avec en ligne de mire, la date du 29 mars 2019. Date à laquelle la sortie du Royaume-Uni de l'UE sera effective.

    Dès lors, ce n'est plus la question du « Brexit or not Brexit ? » qui se pose. Mais bien celle de l'après. Celles des relations à venir entre les deux parties. Et d'un possible Brexit sans accord pour les circonscrire, option qui pourrait être fatale à une Theresa May déjà fragilisée dans son propre camp.

    Pour en débattre :
    - Emmanuelle Saulnier-Cassia, professeur de droit public à l’Université Versailles-Saint-Quentin Paris-Saclay, spécialiste du droit de l’Union européenne. Auteur d'un ouvrage à paraître sur le Brexit.
    - Jérôme Creel, économiste, directeur du département des études à l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques). Auteur du livre L’économie européenne, éditions La découverte.

    Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.


    Sur le même sujet

    • Brexit

      Brexit: après le discours mordant de Theresa May, l'UE tente de calmer le jeu

      En savoir plus

    • UE / Royaume-Uni

      Après l'échec de Salzbourg, Theresa May menace d'un Brexit sans accord

      En savoir plus

    • Brexit

      Brexit: la presse britannique souligne «l'humiliation» de Theresa May à Salzbourg

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.