GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Janvier
Lundi 14 Janvier
Mardi 15 Janvier
Mercredi 16 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le Programme de reforestation intégré (PRI) au Sénégal (rediffusion)

    A droite, Ndaye Fatou Ndow, secrétaire générale de l’Union forestière de Mboro. RFI/Sayouba Traoré

    Le Programme de reforestation intégré au Sénégal, est un programme de reboisement mené par l’ONG international SOS Sahel et ses partenaires, dans la zone de Niayes qui va de Dakar à Saint-Louis sur la façade maritime du Sénégal. Dans cette zone de Niayes, la désertification menace chaque année les populations rurales. L'objectif est double : planter un million d'arbres afin de restaurer l'écosystème de la zone et soutenir les activités des petits producteurs qui vivent du travail de cette terre.

    Il faut d’abord dire un mot sur cette déforestation ou déboisement qui conduit au phénomène de désertification. Ce déboisement a plusieurs causes. La progression rapide de la population des villages ; la mauvaise politique énergétique qui oblige les populations à surexploiter les ressources les plus accessibles : le bois et le charbon ; il faut y ajouter les effets des dérèglements du climat ; en gros c’est l’action humaine qui en est la cause principale. Et cela n’est pas sans effet.

    De par le monde, les arbres sont des symboles de vie, ils offrent le confort de leur ombre, l’abondance de leurs fruits, redonnent vie aux terres stériles, fournissent un combustible essentiel, enrichissent et stabilisent les sols. Bref, ils présentent la particularité essentielle d’être à la base de toute chaîne alimentaire d’où la production primaire. Ils sont indispensables. Et c’est justement ces éléments indispensables qui sont détruits par la main de l’homme. Face à cette situation alarmante, une vaste campagne de plantations d’arbres se répand presque un peu partout, ce sont les projets de reboisement.

    (Rediffusion du 27 mai 2018)


    Sur le même sujet

    • Chronique Agriculture et Pêche

      La Journée internationale des forêts 2017

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Le projet Forêt et Diversification économique au Congo

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Le projet Forêt et Diversification économique au Congo

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Le premier Salon de l’Elevage du Burkina Faso, ou SABEL 2018

    Le premier Salon de l’Elevage du Burkina Faso, ou SABEL 2018
    Aujourd’hui, Le Coq Chante va promener son micro dans les allées et les stands du premier Salon de l’Elevage du Burkina Faso, qui a eu lieu du 29 novembre au 1er décembre 2018, à Ouagadougou. Là-bas, les techniciens (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.