GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Spomeniks, les monuments de la discorde

    Monument au courage. Cette sculpture en aluminium réalisée par Miodrag Živković et Svetislav Licina en 1969 mesure dix mètres de hauteur. Ostra, Serbie, 2014. © Alberto Campi/We Report 2014

    Bataille idéologique autour des « spomeniks », c’est un reportage long format de Daphné Gastaldi tourné en Serbie, en Croatie et en Bosnie-Herzégovine où les ultras-nationalistes se réapproprient les monuments de la résistance contre les nazis, et tentent de réécrire l’histoire de la Seconde Guerre mondiale… comme le révèle le photographe Alberto Campi. Depuis une dizaine d’années, ce photographe du collectif We report sillonne l’ex-Yougoslavie à la recherche des mémoriaux des partisans anti-fascistes.

    Pour aller plus loin :
    Dans le cadre du projet (In)appropriate monument, des architectes et des chercheurs des Balkans commencent à établir une base de données sur les monuments antifascistes hérités de l’ex-Yougoslavie.
    Le photographe Alberto Campi photographie et cartographie les spomeniks dans les Balkans depuis 2012, dans le cadre de son projet +38.
    En 2010, l’ouvrage Spomenik (Roma Publications, 2010) du photographe Jan Kempenaers a mis un coup de projecteur au niveau international sur l’histoire de ces monuments dans les Balkans.
    Récemment, Donald Niebyl, un Américain passionné par l’histoire de ces monuments, a créé le site Spomeniks database. En parallèle, il a organisé le premier circuit touristique et historique sur la piste des spomeniks dans les Balkans, en 2018.

    Symboles oustachis et nazis sur le mur du Cimetière des partisans de Mostar. Une opération de nettoyage a eu lieu au printemps 2018 après des années de dégradations par des groupes néofascistes. Mostar, Bosnie-Herzégovine, 2018. © Alberto Campi/We Report 2018

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.