GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Riz: les importations philippines réveillent le marché

    Des maisons dévastées ainsi que des champs de riz et de maïs inondés par les inondations provoquées par une rivière gonflée après les fortes pluies tombées lors du super typhon Mangkhut à Alcala, dans la province de Cagayan, le 16 septembre 2018. TED ALJIBE / AFP

    Coup d’envoi du Forum mondial de l’industrie du riz, ce lundi, à Singapour. Occasion d’observer le réveil discret des prix du grain blanc. Les Philippines importent davantage suite au passage du typhon Mangkhut, le mois dernier.

    Les Philippines réveillent un peu le marché du riz. Depuis le passage du typhon Mangkhut le 15 septembre dernier, les autorités de Manille ont décidé de libéraliser les importations de riz. Elles étaient jusqu’à présent soumises à des quotas et à l’approbation d’un organisme public, la NFA, qui vend un riz subventionné, devenu rare.

    600 000 tonnes d’achats philippins supplémentaires

    Pour juguler l’inflation dans l’archipel, le gouvernement de Rodrigo Duterte a supprimé les quotas et autorisé les importations privées. Son porte-parole dit vouloir « inonder le marché de riz pour que la population ait un accès à du riz à un prix abordable ». Le pays, déjà quatrième acheteur mondial, devrait importer 600 000 tonnes de plus que prévu cette année, et encore 500 000 tonnes de plus l’an prochain d’après les dernières statistiques américaines.

    Prix du riz thaï en hausse

    C’est ce qui fait augmenter le prix du riz de Thaïlande. Le prix du riz thaï a franchi les 400 dollars la tonne, ce qui reste très raisonnable. Le royaume asiatique a produit moins de riz cette année et les contrats se multiplient, donc, avec les Philippines, mais aussi l’Indonésie et le Japon, à un moment où la monnaie thaïlandaise, le baht, s’apprécie. Mais rien à voir avec une flambée des prix. Le marché du riz reste très bien approvisionné.

    Mais marché très bien approvisionné

    La production mondiale de riz est proche de son record historique de l’an dernier. Les pays exportateurs pourront répondre sans problème à la demande. Le fournisseur numéro un, l’Inde, et le numéro trois, le Vietnam, ont de très belles récoltes, les prix restent stables dans ces deux pays, d’autant que la Chine achète beaucoup moins de riz au Vietnam cette année, elle a toujours des stocks de son abondante récolte 2017.

    Importations croissantes de l’Afrique

    Et c’est un soulagement pour l’Afrique qui va devoir importer encore plus de riz que l’an dernier : 1,3 million tonnes de plus, estime l’USDA. L’Egypte devra compenser le déclin de sa riziculture, elle n’a plus assez d’eau à y consacrer. Ailleurs, la production locale qui progresse pourtant en Afrique de l’Ouest, à Madagascar et en Tanzanie, ne parvient pas à combler la consommation de riz en hausse sur le continent.


    Sur le même sujet

    • Le coq chante

      Le système de riziculture intensive, ou SRI, à Bama au Burkina Faso

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Madagascar: la pêche en riziculture veut se démocratiser

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Les différentes évolutions de la riziculture au Burkina Faso

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      La riziculture à Kifinda

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.