GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Ethiopie-Erythrée : renaissance du commerce transfrontalier

    Des Érythréennes portant des drapeaux nationaux après la traversée de la frontière avec l'Ethiopie pour assister à la cérémonie de réouverture de la frontière, le 11 septembre 2018. Stringer / AFP

    La paix entre l’Éthiopie et l’Érythrée offre aux deux pays de la Corne de l’Afrique des perspectives commerciales. L’accord de paix signé en juillet dans la capitale érythréenne devrait se concrétiser par des projets de coopération. Pour le moment, ce sont surtout les populations et les petits commerçants qui profitent de l’ouverture de la frontière terrestre, le 11 septembre dernier.

    C'est un ballet incessant. Des camions rouges éthiopiens franchissent le muret de pierres, qui servait il y a peu d'abri aux militaires. Direction l’Érythrée, à deux cents mètres. Les marchandises affluent donc depuis un mois. Le ciment, la céréale « Teff », l'essence, le métal, la bière vont vers Asmara, où tout ou presque est rationné. Dans le sens inverse, de l'électronique, moins cher en Érythrée, et des vêtements.

    Dans ce bar de Zala Anbesa, dernière ville éthiopienne avant la frontière, des Érythréens échangent des birrs éthiopiens contre des nakfa érythréens ou des dollars. L'endroit est rempli, ce qui n'était pas le cas il y a encore quelques semaines, sourit le patron, Ta'ame Lemlem.

    « Aujourd'hui, en une semaine, je fais entre 10 000 et 15 000 birrs, entre 300 et 450 euros, de chiffre d'affaires. Mais avant on gagnait juste de quoi payer les taxes et élever les enfants, il n'y avait vraiment personne dans mon bar ! »

    Il souhaite désormais qu'il y ait des douanes et des règles commerciales. Car pour le moment tout est libre. Et cela a une influence sur les prix. Yohannes Shifare est le communicant du district local.

    « Les produits de première nécessité, c'est plutôt à l'équilibre. Mais les maisons, les terres, leur prix a augmenté, car avant il n'y avait pas de mouvement, d'activité mais désormais, si. Autre chose, les prix du ciment et de la céréale teff ont augmenté au début, mais maintenant c'est revenu à la normale. »

    Cette commerçante rend la monnaie à une consœur érythréenne. Il y a encore quelque temps, elle ne faisait rien. Aujourd'hui, elle gagne de l'argent en revendant des fruits et légumes.

    « Maintenant, quelle que soit la somme que je gagne, ce n'est pas le plus important, c'est dans la tête que je vais mieux. Je peux nourrir mes enfants. J'arrive à vendre pour 10 à 15 euros et mon bénéfice tourne autour de 6-9 euros, ça dépend des jours. »

    Tout ce commerce transfrontalier de petite ou moyenne échelle rappelle aux habitants la période qui a suivi l'indépendance érythréenne en 1993. Mais de nombreuses questions pratiques doivent encore être réglées. La monnaie avait été l'un des facteurs déclencheurs du conflit meurtrier en 1998.


    Sur le même sujet

    • Reportage Afrique

      Ethiopie / Erythrée [3/3] : mise en oeuvre de la paix

      En savoir plus

    • Ethiopie

      Abiy Ahmed nomme le premier gouvernement paritaire de l'histoire éthiopienne

      En savoir plus

    • Autour de la question

      Comment remonter sur les traces de notre humanité en Ethiopie?

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Ethiopie/Erythrée [2/3] : Migration érythréenne

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.