GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Aujourd'hui
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cyclone au Mozambique: le bilan dépasse les 200 morts, selon le président Filipe Nyusi
    • L'Italie saisit le navire humanitaire bloqué au large de Lampedusa (ministère Intérieur)
    • Commerce: de hauts responsables américains à Pékin la semaine prochaine (responsable américain)
    • Venezuela: Trump appelle les militaires à mettre fin à leur soutien à Maduro
    • Cortèges CGT-FO: 131000 manifestants en France selon Castaner, près de 350000 pour la CGT
    • Brexit: tout report aura «un coût économique et politique» (Barnier)
    • Etudiants en médecine en France: l'Assemblée vote la suppression du «numerus clausus»
    • Trump: les États-Unis et le Brésil «n'ont jamais été aussi proches»
    • France/Manifestation CGT et FO à Paris: 17.500 participants selon un comptage pour les médias, 50.000 selon la CGT
    • Venezuela: Washington sanctionne la compagnie minière d'Etat et son patron

    La richesse de l’Arabie Saoudite la rend-elle intouchable?

    Le prince héritier Mohamed ben Salman, ici à Dhahran, le 15 avril 2018. BANDAR AL-JALOUD / Saudi Royal Palace

    En Arabie Saoudite, les opposants sont emprisonnés, rançonnés quand ils sont riches, et peuvent disparaître mystérieusement quand ils ont besoin d’un papier administratif délivré par un consulat. L’affaire Jamal Kashoggi met en lumière un régime qui ne s’embarrasse pas des droits de l’homme pour mener ses affaires. La guerre qu’elle poursuit au Yémen, depuis trois ans, dans une quasi indifférence internationale ou le blocus du Qatar sont d’autres exemples d’une politique autoritaire, pour ne pas dire agressive. Mais, l’Arabie Saoudite est un pays riche, immensément riche du pétrole de son sol. Son maître du moment se dit réformateur et veut attirer les investisseurs du monde entier. Jusqu’où pourra-t-il forcer ses partenaires occidentaux à fermer les yeux sur ses pratiques condamnables ?

    Pour en débattre:

    - David Rigoulet-Roze, enseignant-chercheur à l'IFAS, l’Institut français d’analyse stratégique et rédacteur en chef de la revue Orients Stratégiques

    - Olivier Da Lage, rédacteur en chef.

     

    Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.


    Sur le même sujet

    • Arabie saoudite/Turquie

      Affaire Khashoggi: l'étau se resserre autour de Riyad

      En savoir plus

    • Arabie Saoudite

      L’affaire Khashoggi empoisonne les relations entre Riyad et ses alliés

      En savoir plus

    • Arabie saoudite

      L'affaire Khashoggi plombe la Bourse saoudienne

      En savoir plus

    • Arabie Saoudite / Turquie

      Riyad dément avoir donné l'ordre de tuer le journaliste Jamal Khashoggi

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Une internationale de ceux qui placent leur pays en premier est-elle possible?

    Une internationale de ceux qui placent leur pays en premier est-elle possible?
    Le président brésilien Jair Bolsonaro est aux Etats-Unis pour y rencontrer son homologue américain Donald Trump aujourd'hui (19 mars 2019). Il vient sceller une alliance la plus large possible. Jair Bolsonaro ne cache pas son (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.