GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une: la France soutient les jeunes talents africains

    Le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian et le président ivoirien Alassane Ouattara le 18 octobre 2018 à Abidjan. ISSOUF SANOGO / AFP

    Visite de Jean-Yves Le Drian en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, placée d’abord sous le signe de l’éducation. En Côte d’Ivoire, hier déjà, Jean-Yves Le Drian avait lancé le « hub français pour l’éducation » à Yamoussoukro, la capitale. « Ce projet vise à développer une offre de formation ivoirienne d’excellence, en mettant à disposition l’expertise française au sein des établissements de formation et d’enseignement supérieur », pointe ce matin L’Intelligent d’Abidjan. Qui souligne aussi ces propos du ministre des Affaires étrangères et de l’Europe : « la France n’entend nullement fermer la porte de ses universités aux étudiants africains. Mais, nous pensons que notre mission est d’aider la jeunesse africaine à trouver chez elle une offre de formation adaptée à ses besoins ».

    Et c’est aussi sous le signe de l’éducation qu’est placée sa visite aujourd’hui à Ouagadougou. Ou plutôt « sous le signe d’une solidarité agissante », formule, justement - dans la capitale du Burkina Faso - le quotidien Le Pays. Etant souligné que l’inauguration de la Maison des jeunes talents de Ouagadougou est au programme du chef de la diplomatie française et de son homologue burkinabè Alpha Barry, et que ladite Maison des jeunes talents est baptisée « La Ruche », ce journal ouagalais adresse un coup de chapeau au président Emmanuel Macron « pour avoir tenu parole ».

    Car lors de son passage à Ouagadougou, « “Jupiter” avait en effet promis un lieu d’échanges pour les jeunes.  Et ce lieu, il le voulait “comme le point de la mobilité croisée accessible à tous, en plein cœur de Ouagadougou” », rappelle Le Pays

    Aussi, « en attendant d’apprécier la quantité et la qualité du “miel” qui sortira de “La Ruche” qui abritera la future colonie de nos jeunes “abeilles”, on peut d’ores et déjà dire bravo au président français », formule dans le style fleuri qui fait sa réputation, ce confrère ouagalais.

    Académie française antiterroriste

    L’éducation donc, mais pas que… Le terrorisme aussi, était au cœur de la visite du ministre des Affaires étrangères en Côte d’Ivoire. A Jacqueville, non loin d’Abidjan, la capitale économique, Jean-Yves Le Drian a en effet lancé hier les travaux de construction d’une Académie Internationale de Lutte contre le terrorisme, en y soulignant, rapporte le quotidien gouvernemental ivoirien Fraternité Matin, que l’objectif de cette académie est de « mutualiser les forces et les énergies et de réunir tous les acteurs impliqués dans la lutte contre ces forces obscurantistes qui continuent d’endeuiller des familles sur presque tous les continents ».

    Comme le résume le journal burkinabè Wakat Sera, la France et la Côte d’Ivoire, ensemble, sont « au front » contre le terrorisme.

    La CEI ivoirienne doit faire son lifting avant 2020

    Mais Jean-Yves le Drian a également été reçu par le président Ouattara pour un « tour d’horizon des actualités de leurs pays respectifs », complète Koaci.com. Selon ce journal en ligne ivoirien, Alassane Ouattara « aurait réaffirmé à son hôte français du jour, que la commission électorale indépendante serait bel et bien recomposée en vue de la présidentielle de 2020, comme annoncé par le président. Enfin, ajoute Koaci, le président Ouattara aurait rassuré le ministre français qu’après une vague de tension, la situation politique évoluerait dans le sens de l’apaisement, notamment, avec le PDCI d’Henri Konan Bédié ».

    Narcoverdict contesté au Bénin

    Enfin au Bénin, l’homme d’affaires béninois Sébastien Ajavon a été condamné à vingt ans de prison pour trafic de drogue, et un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui. Cette condamnation est bien sûr hissée à la Une du journal béninois La Nouvelle Tribune, dans lequel, aussi, les avocats du condamné dénoncent une décision qu’ils qualifient de « tronquée […] abjecte […] prérédigée » et qui constitue à leurs yeux un « crime ». Les défenseurs de Sébastien Ajavon vont en conséquence former un pourvoi en « cassation », complète La Nouvelle Tribune.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.