GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    L'agenda culture Afrique du 21 au 27 octobre 2018

    L’artiste béninois Kalamoulaï est en concert à Lomé dans le cadre du mois de la Culture béninoise. ©facebook/Kalamoulaï

    Où sortir la semaine prochaine ? L’agenda culturel avec Anne Bocandé, rédactrice en chef d' Africultures.com.

    L’artiste béninois Kalamoulaï en concert à Lomé

    Kalamoulaï est en concert samedi prochain à Lomé, dans le cadre du mois de la culture béninoise dans la capitale togolaise. Un cycle d’événements, avec des expos, des conférences et des concerts. Une manifestation se termine le week-end prochain. Aux côtés de Kalamoulaï samedi, Richard Flash et aussi la chanteuse togolaise Sitira Klody.

    Nigeria : le « Ake Art and Book Festival » ouvre ses portes jeudi  à Lagos

    C’est l’écrivaine Lola Shoneyin qui a l’origine de ce rendez-vous artistique. Elle est l’auteure du roman « Baba segi, ses épouses, leurs secrets » , publié en français en 2016. Professeure, grande activiste culturelle, elle se bat pour la valorisation des livres et des auteurs au Nigéria. Ce festival, porté par sa structure la « Book Buzz Foundation », est une nouvelle illustration de son investissement dans le combat culturel comme porteur de dynamiques sociales.

    La thématique de cette édition est « Fantastical Futures », « Avenirs fantastiques », une occasion de s’interroger et imaginer le futur africain. Pendant 4 jours, pour cette sixième édition, du cinéma – « Rafiki » de la réalisatrice kenyane Wanuri Kaniu sera projeté ainsi que le documentaire « Awani » qui traite de la place des femmes dans la société nigériane de la période précoloniale à aujourd’hui. IL y aura de la musique : du rock de la chanteuse Clay, à la voix légendaire de Queen Abeni Salawa, en passant par les ballades chantées au piano de Brymo. Des expos aussi au programme, et bien sûr des rencontres littéraires et de la poésie notamment dans les écoles.

    Le festival de théâtre Les Récréatrales fête ses 10 ans.

    « Tresser le courage » c’est la thématique de ce rendez-vous théâtral devenu incontournable sur le continent africain, fondé en 2002 par Etienne Minoungou et dirigé aujourd’hui par le dramaturge et metteur en scène burkinabè : Aristide Tarnagda

    Voici ses mots pour décrire ce festival, installé dans le quartier populaire de Bougsemtenga, et notamment dans les cours familiales de ce quartier, et réunissant à partir de jeudi et jusqu’au 3 novembre une centaine d’artistes.

    Je cite : « Le courage doit être tressé. Inéluctablement. Fraternellement. Inlassablement. Panafricainement. Ensemble.Chaque jour la rue sera grosse d'un visage jailli du monde pour enfanter le beau, l'émerveillement dans la rue poussiéreuse de Bougsemtenga. Debout nos fronts. Debout nos courages. Debout nos espérances. Debout nos colères. Debout nos rires. Debout nos rêves. Debout nos utopies. Debout nos langues. Debout nos dignités. Nos courages tressés, dressés, donnent rendez-vous à vos courages espérés. ».

    Au programme du théâtre bien sûr avec notamment une création du dramaturge congolais Dieudonné Niangouna, d’Aristide Tarnagda lui-même qui mettra en scène le magnifique texte du Congolais Sinzo Aanza « Que ta volonté soit kin » et un texte à lui également « Musika ». Les Récréatrales ce sont aussi des one man shows, de la danse, et des contes.

    On reste au Burkina avec une voix incontournable de l’histoire culturelle du pays… Abdoulaye Cissé avec une de ses chansons sortie en 1978… « Les vautours »

    Membre du groupe Super Volta au Burkina Faso dans les années 60, Abdoulaye Cissé rejoint ensuite Les Blacks Santiagos, devenu « Les vautours », avec qui il enregistre donc cette chanson éponyme. « Le vautour » c’est la symbolique dans ce titre de l’esclavage et du colonialisme. Ce titre fait partie de l’album de 24 titres « Par les damnés de la terre – Des voix de luttes 1969-1988 » conçu par le rappeur Rocé et qui sort dans quelques jours.


    Sur le même sujet

    • Agenda culture Afrique

      Agenda culture Afrique du 14 au 20 octobre 2018

      En savoir plus

    • Agenda culture Afrique

      Agenda culture Afrique du 7 au 13 octobre 2018

      En savoir plus

    • Agenda culture Afrique

      Agenda culture Afrique du 30 septembre au 6 octobre 2018

      En savoir plus

    • Agenda culture Afrique

      Agenda culture Afrique du 23 au 30 septembre 2018

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.