GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Un nouveau départ pour les chantiers navals de Gdansk?

    Sur l'île d'Ostrów, à Gdańsk, les pelleteuses et engins de travaux côtoient les grues historiques des chantiers navals. © Thomas Giraudeau

    C’est là-bas que la chute du régime communiste a débuté en Pologne, dans les fameux chantiers navals de Gdansk avec Lech Walesa. Ce lieu hautement symbolique est relégué dans les livres d’histoire. Alors que le pays connaît un véritable boom économique, les chantiers, eux, sont presque à l’arrêt. Le nombre d’employés a été divisé par 6, en dix ans. Mais, le gouvernement polonais dit vouloir sauver les chantiers navals du naufrage : il vient de les renationaliser, et il promet de moderniser le site. Mais est-ce encore possible ? Thomas Giraudeau.

    Bébés sans bras, un nouveau scandale sanitaire français
    Que s’est-il passé exactement dans trois départements français ? Pourquoi des enfants sont nés sans mains ou sans bras, entre 2007 et 2014 ? Hier (le 21 octobre 2018), la ministre de la Santé Agnès Buzyn a promis une nouvelle enquête, en réponse à l’interpellation de la lanceuse d’alerte Emmanuelle Amar de Remera, qui dirige le registre des malformations en Rhône-Alpes. Emmanuelle Amar réclame, depuis des semaines, une véritable enquête indépendante. L’affaire a été révélée en septembre 2018 par une maman désemparée. Retour sur ce qui commence à ressembler à un scandale sanitaire. Pauline Gleize.

    La ministre de la Santé Agnès Buzyn promet une deuxième enquête dans l’affaire des bébés sans bras. REUTERS/Philippe Wojazer

    Il y a quatre ans, le président Erdoğan s’offrait un palais de sultan de plus d’1,3 milliard de livres turques. Aujourd’hui, l’opposition dénonce les dépenses somptuaires liées au fonctionnement de ce palais, alors que les Turcs peinent avec leur pouvoir d’achat. Anne Andlauer.

    «Le Diable au Porc. Tabous et interdits alimentaires d'un animal hors-norme», de Monique Zetlaoui. Menu Fretin

    Diable au Porc. Tabous et interdits alimentaires d'un animal hors-norme, Menu fretin, 2018. Monique Zetlaoui recourt à la zoo-archéologie pour expliquer pourquoi on a arrêté de manger du cochon, au Moyen-Orient, longtemps avant les mises en garde de la Bible et du Coran. Aujourd’hui, ce pauvre cochon est totalement instrumentalisé, il symbolise la laïcité bien malgré lui, mais aussi la luxure et le viol, rappelons-nous le «#balance ton porc » des féministes. Drôle de destin pour cet animal si proche de l’homme biologiquement.

     


    Sur le même sujet

    • Pologne

      Les chantiers navals de Gdansk, laboratoire de la Pologne moderne

      En savoir plus

    • France / Santé et médecine

      France: une nouvelle enquête ouverte sur les bébés nés malformés dans l'Ain

      En savoir plus

    • France / Santé

      France: des cas de bébés nés malformés demeurent inexpliqués

      En savoir plus

    • France / Islam

      France: retour des menus sans porc dans les cantines de Châlon-sur-Saône

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.