GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trump: les USA détermineront «dans les deux prochains jours» qui a tué Khashoggi
    • L'ex-chef de milice centrafricain Yekatom est arrivé au centre de détention de la CPI (porte-parole)

    Matériau de construction au CO2

    Nos futures maisons nous aideront à lutter contre le réchauffement climatique CC0 Pixabay/PublicCo

    Avec l’objectif de réduire notre empreinte carbone et les émissions de gaz à effet de serre, des chercheurs américains ont conçu une substance qui se nourrit du CO2 l’on rejette en masse dans l’atmosphère. Ce nouveau matériau de construction serait capable, comme les plantes, de croître ou de se réparer de façon autonome.

    Même quand ils lancent de simples boutades, les visionnaires du changement climatique ont toujours raison : « on devrait en définitive construire les villes à la campagne, car l'air y est plus pur ». Cette citation attribuée à Alphonse Allais, journaliste et écrivain français de la Belle Époque, célèbre pour sa plume acerbe et ses traits d’humour absurde, n'a jamais été autant d'actualité.

    Les liens de cause à effet, entre une végétation qui se raréfie en ville, la dégradation de qualité de l’air dans les cités et l’appauvrissement de la biodiversité dans notre monde ultra-urbanisé ne sont plus aujourd’hui à prouver, nous alertent les experts qui étudient le changement climatique.

    Piéger le CO2

    Alors comment réduire notre empreinte carbone et les émissions de gaz à effet de serre, notamment ce fichu CO2, premier responsable du réchauffement planétaire selon les scientifiques ? Tout simplement en le piégeant sous une forme solide ! Ont expérimenté les ingénieurs et les chimistes américains de l’Institut des technologies du Massachusetts et de l’université de Riverside en Californie. Pour parvenir à ce prodige, les chercheurs ont mis au point une substance synthétique qui prend l’apparence d’un gel. Il s’agit d’un polymère, pour être précis, imitant en quelque sorte la faculté qu’ont les plantes à métaboliser le CO2 de l’air afin de fabriquer leurs tissus et d’assurer ainsi leur croissance.

    Mais là s’arrête la comparaison ! Pas question dans ce cas d’employer la recette complexe d’une photosynthèse à base de chlorophylle afin d’accomplir le processus chimique qui est à l’œuvre dans cette nouvelle matière. Les réactions qui s’opèrent dans la pâte molle mise au point par les scientifiques sont beaucoup plus simples. Sous l’action de la lumière du soleil, elle absorbe le CO2 environnant et se transforme en matériau solide d’une grande stabilité. Mieux ! Les fissures, dues à l’usure, qui apparaîtraient par la suite dans la structure de cette nouvelle matière, se résorberaient automatiquement en présence des molécules de dioxyde de carbone ambiantes.

    Des maisons pour aider à la lutte contre le réchauffement climatique

    « Imaginez un matériau synthétique qui pourrait se développer comme des arbres, prenant le CO2 et l’incorporant dans sa propre épine dorsale » expliquent les scientifiques dans un article de la revue Advanced Materials. Le dioxyde de carbone, « ne doit pas être uniquement un fardeau et un coût pour nos sociétés ainsi que pour la planète », mais représente « une grande opportunité » dans le domaine de la construction de bâtiments.

    Nos futures maisons nous aideront ainsi à lutter contre le réchauffement climatique, ont conclu les chercheurs enthousiastes. Ils imaginent déjà des cités entières aux capacités dépolluantes dans lesquelles naîtront à l’abri de tout poison atmosphérique, nos futurs arrières-arrières petits-enfants.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.