GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trump: les USA détermineront «dans les deux prochains jours» qui a tué Khashoggi
    • L'ex-chef de milice centrafricain Yekatom est arrivé au centre de détention de la CPI (porte-parole)

    Centenaire: les erreurs de communication gâchent l'«itinérance mémorielle»

    Emmanuel Macron lundi à Morhange. REUTERS/Philippe Wojazer/Poo

    Emmanuel Macron sillonne depuis dimanche dernier l'est et le nord de la France à l'occasion des célébrations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Le Président voulait reconquérir l'opinion, il est surtout retombé dans ses travers.

    L' « itinérance mémorielle », c'est le nom donné par la présidence à ce parcours exceptionnel dans 11 départements. Une superproduction de l'Elysée qui avait pour but à la fois de célébrer les « poilus » et de retisser le lien avec les Français. Pendant une semaine, le chef de l'Etat aura donc saturé l'espace médiatique. Des prises de paroles sur le terrain et une demi-douzaine d'interviews dans les médias (dont la dernière prévue sur CNN). Sa théorie sur la « parole rare » est belle est bien enterrée. Emmanuel Macron est un président bavard, peut-être même plus que son prédécesseur.

    Résultat, des messages souvent brouillés...

    Les séquences se sont empilées les unes sur les autres au point qu'Emmanuel Macron « a perdu la maitrise de sa communisation politique et de son image », estime le spécialiste de la communication Florian Silnicki. Les messages positifs, comme les nouveaux investissements, la panthéonisation de Maurice Genevoix, ont été balayés par des échanges tendus avec les Français sur la hausse des carburants notamment, et par une série de polémiques. C'est ainsi qu'on a vu Emmanuel Macron clarifier sa position sur Philippe Pétain au milieu des ouvriers de l'usine Renault de Maubeuge ! Télescopage pour le moins incongru. La machine a déraillé et le président a bien eu du mal à en reprendre le contrôle.

    Les stratèges qui l'entourent vantent pourtant un chef de l'Etat courageux, qui va au contact, qui fait de la pédagogie

    Mais le ton professoral, parfois rigide et arrogant, d'Emmanuel Macron, transforme souvent ces échanges en dialogue de sourds. Les séquences mémorielles ont été reléguées au second plan : c'étaient pourtant celles qui auraient permis d'ancrer dans l'opinion l'image d'un président qui apaise et qui réconcilie. Ses opposants l'accusent au contraire d'avoir hystérisé le débat politique. La reprise en main de la communication présidentielle à la rentrée n'a pour le moment pas porté ses fruits.

    Emmanuel Macron est donc monté seul en première ligne toute la semaine et c'est lui qui a pris tous les coups

    Et pendant ce temps, son Premier ministre compte les points. Car c'est une séquence à front renversé à laquelle on a assisté : pendant qu'Edouard Philippe était au Vietnam pour une visite très protocolaire, Emmanuel Macron ferraillait avec des badauds sur des questions de pouvoir d'achat et de limitation de vitesse. Un peu comme si le Premier ministre était dans la posture d'un président, et le président dans le rôle d'un Premier ministre. Dans les sondages, un écart se creuse toujours un peu plus entre les deux hommes qui, jurait-on jusqu'ici dans leur entourage, ne sont pas en concurrence. Ce qui n'était pas un problème commence à le devenir.


    Sur le même sujet

    • France

      La nouvelle stratégie d'Emmanuel Macron avec les médias

      En savoir plus

    • Invité France

      Macron crée la polémique en justifiant l'hommage à Pétain

      En savoir plus

    • France

      France: Emmanuel Macron chahuté chez Renault à Maubeuge

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.