GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Avec notre envoyée spéciale, notre correspondant, et nos invités (Kamel Jendoubi, Kmar Bendana et Sophie Bessis), retour sur le scrutin de dimanche et point sur les premières tendances qui semblent se dessiner.

    Dernières infos
    • Les prix du pétrole grimpent de plus de 10% après les attaques contre l'Arabie saoudite

    A la Une: encore une quinzaine de jours avant la campagne électorale

    Kamanda wa Kamanda. © Thomas Nicolon

    Cette semaine, les journaux ont constaté l’intensification des préparatifs dans le camp de la majorité comme celui de l’opposition.

    Shadari tisse sa toile comme une araignée, affirme L'Avenir. Le journal fait référence à la mobilisation réussie par le Front commun pour le Congo, le samedi 27 octobre au stade Tata Raphaël, et à la cérémonie de divulgation le samedi 3 novembre dans un hôtel de Kinshasa de l’équipe de campagne de ce candidat à la présidentielle. « C’est une vraie toile qu’il a tissée, affirme le journal, afin d’étouffer tous les autres candidats-présidents de la République et gagner haut la main, le 23 décembre. »

    Le Maximum affirme également que « Shadari est fin prêt pour la bataille électorale ». Selon ce bi-hebdomadaire, pour remporter sans coup férir la présidentielle du 23 décembre prochain, ce sont 48 cellules d’action réparties selon les secteurs de la vie nationale, et les impératifs de la campagne qui seront à pied d’œuvre. « Leurs animateurs, poursuit le journal, ont été sélectionnés parmi les meilleurs en RDC. »

    Le Phare par contre, dit percevoir des signaux forts inquiétants. Le confrère dénonce la présence quasi-totalité des ministres, des chefs d’entreprises publiques et des gouverneurs de provinces, dans l’état-major de Shadari.

    Conclusions : la cartographie de cette équipe de campagne fait penser à la nation congolaise organisée politiquement à l’image du tristement célèbre Mouvement polaire de la Révolution.

    Le Potentiel épingle lui à haute voix, le désistement du sélectionneur de l’équipe nationale de football comme de bien d’autres personnalités du monde de la communication et autres, qui disent n’avoir jamais été consultés pour en faire partie.

    Et pour La Tempête des Tropiques, « Kabila a aidé l’opinion à démasquer les taupes, ceux qui sont à la solde du pouvoir et de la mangeoire », écrit le journal, pour dénoncer la duplicité de ceux qui font semblant publiquement de ne pas être avec le pouvoir.

    L’opposition se donne rendez-vous à Genève, c’est un autre titre dans les journaux. La Tempête des Tropiques, parle d’une rencontre qui devra se pencher sur la désignation d’un candidat commun à liguer face au dauphin désigné par Joseph Kabila et des stratégies à élaborer.

    De son côté, le quotidien La Prospérité pense que l’opposition va à cette occasion, laver son linge sale, puisque Mbemba, Muzito et Katumbi sont d’office écartés, « en vertu du poids politique des candidats restants, le choix serait à opérer entre Felix Tshisekedi et Vital Kamhéré soutient ce journal ». « Ou ça passe ou ça casse », écrit de son côté Forum des As, journal qui rapporte aussi qu’entre temps, un collectif de candidats n’ayant pas effectué le déplacement de la capitale helvétique poursuit sa réunion à Kinshasa pour se choisir un ticket commun. Il s’agit bien du groupe des candidats Mabaya, Théodore Ngoyi et trois collègues.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.