GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Aujourd'hui
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cyclone au Mozambique: le bilan dépasse les 200 morts, selon le président Filipe Nyusi
    • L'Italie saisit le navire humanitaire bloqué au large de Lampedusa (ministère Intérieur)
    • Commerce: de hauts responsables américains à Pékin la semaine prochaine (responsable américain)
    • Venezuela: Trump appelle les militaires à mettre fin à leur soutien à Maduro
    • Cortèges CGT-FO: 131000 manifestants en France selon Castaner, près de 350000 pour la CGT
    • Brexit: tout report aura «un coût économique et politique» (Barnier)
    • Etudiants en médecine en France: l'Assemblée vote la suppression du «numerus clausus»
    • Trump: les États-Unis et le Brésil «n'ont jamais été aussi proches»

    Agenda culture Afrique du 11 au 17 novembre 2018

    Le festival est dédié à l’art du son et aux pratiques musicales avant-gardistes. Il se tiendra du 22 au 24 novembre prochain. Festival Phonetics

    Où sortir cette semaine ? C'est l'agenda culturel avec Anne Bocandé d'Africulture. Au Bénin, une exposition à la Fondation Zinsou prend ses quartiers. Son titre : « L’Afrique n’est pas une île ».

    Ce que propose « L’Afrique n’est pas une île » jusqu’au 15 février prochain, c’est un territoire visuel qui outrepasse la question des frontières, comme l’expliquent ses curateurs. Un territoire créé par le dialogue d’une sélection de photographes africains, avec des icônes qui sont entrées dans l’histoire comme le Malien Malick Sidibé. Il est l’auteur des fameuses photos studio ou celles de Jean Depara sur les nuits congolaises des années 1960.

    Leurs œuvres dialoguent avec celle des photographes contemporains comme Joana Choumali, et sa série « Haabré dernière génération » ou Omar Victor Diop et son « studio des vanités ». L’exposition est présentée en trois volets : « Comment faire monde », « Recueillir l’histoire » et « Dessiner des géographies ».

    À la conception : Afrique in visu, une plateforme en ligne qui documente le métier de la photographie sur le continent africain. Le collectif a créé cette exposition pour ses 10 ans, une exposition qui est en ce moment au Bénin où elle est enrichie d’une collaboration avec les œuvres de la collection Zinsou.

    Le premier festival « Phonetics » se prépare à Alger

    La capitale algérienne accueille en effet à partir de lundi 12 novembre des artistes nationaux et internationaux en résidence artistique aux Ateliers sauvages, espace de création ouvert par une artiste, figure féministe, actrice culturelle incontournable de l’Algérie depuis plus de 30 ans, Wassyla Tamzali.

    Dans ce lieu, une vingtaine d’artistes, beatmaker, programmateur informatique, performer, musicien, etc., vont créer la programmation de la première édition du festival Phonetics – Sound Fest. Le festival est dédié à l’art du son et aux pratiques musicales avant-gardistes. Il se tiendra du 22 au 24 novembre prochain.

    Si la programmation exacte va se dessiner au fil de ses prochains jours, grâce à cette démarche originale de création collective et in situ, l’on sait tout de même qu’un concert est prévu en ouverture, qu’il y aura des workshops et conférences également.

    Parmi les artistes, notons la présence du multiinstrumentiste algérien cheick Cedric connu pour ses recherches poussées sur les musiques populaires africaines, de la Tunisienne Rehab Hazgui qui elle « explore l’électronique expérimentale avec dispositifs audio faits à la main » ou encore la DJ Paloma Colombe qui crée à partie d’un répertoire de musiques arabes. À suivre donc.

    Le chant noir des baleines, où la fiction se mêle à l’Histoire

    En ce jour de commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, nous vous conseillons un roman qui vient de paraître, Le chant noir des baleines de Nicolas Michel. Un roman classé « littérature jeunesse » à lire à tous âges. La Grande Guerre racontée quelques années après l’armistice par les voix d’un petit garçon vendéen, Léon, qui a perdu son père dans ce conflit et de Tierno, jeune homme de Diama au Sénégal, mobilisé en 1914 pour constituer les rangs des tirailleurs sénégalais.

    Le récit est romancé à partir d’une histoire vraie : le naufrage du navire Afrique au large de l’île de Ré en janvier 1920. 600 personnes, dont nombres de ces soldats issus de pays africains colonisés par la France, et mobilisés pour combattre en première ligne contre les soldats allemands, avaient embarqués sur le navire.

    Dope Saint Jude en concert à Paris

    Dope Saint Jude est en concert à Paris samedi 17 novembre pour le festival Africolor, aux côtés de Muthoni Drummer Queen, figure incontournable de la scène hip-hop kényane. Rappeuse, productrice sud-africaine, elle défend dans ses titres, à l’énergie communicative et à l’écriture percutante, un message intersectionnel. C’est dire qu’elle combat les inégalités de races, de classe et de genre qui structurent les rapports de pouvoir.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.