GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/Angleterre: José Mourinho limogé par Manchester United (club)

    L'indexation des allocations familiales au niveau de vie du pays de résidence

    Le montant de l'allocation versée pour des enfants vivant dans d'autres Etats de l'Union européenne sera ajusté au niveau de vie du pays de résidence de ces enfants (photo d'illustration). PHILIPPE HUGUEN / AFP

    Le montant de l'allocation familiale versée pour des enfants qui vivent dans d'autres Etats de l'Union européenne sera ajusté au niveau de vie du pays de résidence de ces enfants. Cette mesure vise en grande majorité les pays frontaliers de l’Autriche : Slovaquie, Hongrie, République tchèque, Slovénie mais aussi la Roumanie. Des pays dont le niveau de vie est nettement inférieur. Pour leurs ressortissants, qui travaillent en Autriche mais dont les enfants vivent dans le pays d’origine, la baisse sera donc conséquente.

    L’allocation passera par exemple de 172 à 93 euros par mois pour un enfant résidant en Hongrie et dont les parents travaillent en Autriche. Le gouvernement affirme verser 250 millions d’euros chaque année à des enfants vivant à l’étranger et espère avec cette réforme économiser 100 millions d’euros par an.

    Mais la Commission européenne a émis des réserves sur une telle mesure. Juste après l’adoption de cette loi par les députés autrichiens, un porte-parole de la Commission a indiqué que l’indexation des prestations familiales n’était pas autorisée en droit européen.

    La Commission rappelle que lorsque « les travailleurs contribuent aux systèmes nationaux de protection sociale, ils sont censés recevoir les mêmes avantages (que les autres), quelle que soit leur nationalité et le lieu de résidence de leurs enfants ».

    Bruxelles a annoncé qu’elle pourrait engager une procédure d’infraction vis-à-vis de l’Autriche. Mais la coalition au pouvoir à Vienne ne semble pas inquiète et fait valoir que la Commission avait proposé l’indexation des allocations familiales en 2016 au Royaume-Uni, lors des négociations pour éviter le Brexit.

    L'opposition unie pour dénoncer cette loi

    Les partis d’opposition regrettent que l’Autriche donne une telle image sur la scène européenne, alors que le pays assure la présidence tournante de l’Union jusqu’à décembre prochain. Les représentants au Parlement européen des trois principaux partis d’opposition ont ainsi adressé une lettre ouverte au gouvernement. Une lettre dans laquelle ils s’inquiètent de voir « les idées (...) et les valeurs européennes constamment remises en causes » par le gouvernement autrichien.

    Le parti libéral Neos a par ailleurs déposé plainte pour incitation à la haine contre un groupe de représentants syndicaux du FPÖ, le parti d’extrême droite. Car pour promouvoir cette loi, ce groupe avait publié sur Facebook une photo d'une jeune fille noire, voilée, recevant de l'argent. Photo accompagnée du commentaire : « Notre argent pour NOS enfants ». Un message de haine qui n’a pas sa place en Autriche, a expliqué le parti Neos.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.