GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Aujourd'hui
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Irlande: inquiétude sur l'issue du Brexit

    Le drapeau irlandais flotte aux côtés de celui de l'Union européenne. AFP/Paul Faith

    Alors que la bataille politique à Londres fait rage autour du projet d’accord de divorce avec l’UE, l’Irlande observe avec inquiétude les tensions chez son voisin. Ce texte a tout pour plaire aux Irlandais puisqu’il prévoit des garanties contre le retour d’une frontière physique avec l’Irlande du Nord, membre du Royaume-Uni, et pour un soutien au processus de paix nord-irlandais.

    A Dublin, il y a sans doute un sentiment fataliste, face à un texte qui paraît idéal pour l’Irlande, mais qui dépend des rapports de force du parlement britannique qui n’apportent aucune certitude à l’Irlande du Nord. Ce ressentiment était palpable ce mercredi 13 novembre, lorsque le Premier ministre irlandais a annoncé aux députés qu’un brouillon d’accord pour le divorce avait enfin été trouvé. Leo Varadkar n’a pas pu s’empêcher de rire en précisant : « Bien sûr, les choses peuvent encore mal tourner dans les prochains jours ».

    Une forme de dérision présente également dans la rue, à Dublin comme à Belfast où les passants ne peuvent évoquer le Brexit sans lever les yeux au ciel ou esquisser un sourire entendu. Les Irlandais aiment se moquer du voisin et ex-puissance coloniale qu’ils voient plus divisé que jamais depuis le référendum de juin 2016 et qu’ils observent au quotidien. Londres a conservé une forte influence culturelle sur les Irlandais. Le problème selon eux, est que les Britanniques ne comprennent pas l’Irlande.

    Inquiétudes et interrogations

    Côté Irlandais, on suit quotidiennement la situation britannique. Par exemple, sur la démission du ministre britannique du Brexit : « Le type démissionne pour protester contre un texte qu’il a négocié » raillent les Irlandais qui sont nombreux à dire que beaucoup d’élus britanniques n’ont pas saisi les problèmes concrets liés à la frontière entre les deux Irlande.

    Le DUP, le Parti unioniste démocrate d’Irlande du Nord, est une cible privilégiée. Favorable au divorce entre Londres et l’UE, ce petit parti est un gros problème pour Dublin puisqu'il donne sa majorité au gouvernement britannique. Pourtant, il entend bien voter contre l’ébauche d’accord de divorce, car il y voit une trahison de la part de Theresa May qui a accepté de faire de l’Irlande du Nord un cas à part du reste du Royaume-Uni. « Le DUP découvre qu’il a été manipulé » se sont moqués plusieurs internautes.

    L’heure n’est plus à l’optimisme

    Le chef de la diplomatie irlandaise a critiqué, ce 15 novembre au soir, « ceux qui rejetaient le projet d’accord avant même qu’il ne soit publié », sous-entendu les pro-Brexit qui ne veulent pas entendre parler d’union douanière avec l’Europe. C’est ce que souhaite au contraire le monde économique irlandais qui veut limiter l’impact négatif du Brexit sur l’avenir du commerce national qui dépend fortement de la Grande-Bretagne, ne serait-ce que pour le transit des marchandises.

    Toutefois, l’heure n’est plus à l’optimisme. Une possible issue des négociations sans accord est de plus en plus envisagée. Si Dublin veut éviter ce scénario, certains Irlandais, eux, ne sont pas contre. « Les gens en ont marre », résume un marchand de journaux pour qui la lassitude pousse les gens à espérer une conclusion rapide des discussions, quelle qu’elle soit.


    Sur le même sujet

    • Brexit / Royaume-Uni

      Brexit: Theresa May sous la menace d'un vote de défiance

      En savoir plus

    • Invité du matin

      Sophie Loussouarn: Le Brexit, «un cataclysme politique»

      En savoir plus

    • Brexit / Irlande

      Brexit: pour les Irlandais, mieux vaut l’accord lent à négocier qu’un «no-deal»

      En savoir plus

    • Brexit

      Brexit: la frontière irlandaise, quadrature du cercle

      En savoir plus

    • Brexit / Royaume-Uni

      Brexit: Theresa May sous la menace d'un vote de défiance

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.