GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    La 15ème édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou

    Cérémonie d'ouverture du SIAO. © RFI/Sayouba Traoré

    Plus de 550 stands, 300.000 visiteurs, des délégations de tous les continents, le SIAO est une manifestation biennale qui accueille les meilleurs artisans producteurs, décideurs, encadreurs, ainsi que les acheteurs professionnels. On peut même dire que c’est la plus grande manifestation de ce genre au monde. Et cela tient principalement à la place qu’occupe le secteur de l’artisanat dans la structure des économies nationales et les économies des familles dans les pays en voie de développement. En effet, faute d’un secteur industriel suffisamment productif, il ne reste que l’artisanat pour satisfaire les besoins.

    Il faut dire que tout cela a une origine que le grand public doit connaître. Au lendemain des indépendances nationales, dans les différents projets de développement économique, il apparaissait nettement que le secteur de l’artisanat ne pouvait être ignoré. Toutefois, dans ces premières années, il s’agissait d’artisanat d’art pour accompagner le tourisme. Mais, les nécessités économiques n’ont pas tardé à faire surface. Impossible de négliger un secteur qui contribue à la constitution d’un tiers du PIB de la plupart des pays africains. Les études ont montré que 85% des familles africaines ont une activité artisanale. Puis en regardant ailleurs vers des pays comme la Chine, le Brésil ou l’Inde, on s’est rendu compte que la valorisation de l’Artisanat a été l’un des atouts de la solidité des économies nationales dans ces pays.

    Pour en revenir au SIAO proprement dit, on doit mentionner que cette manifestation est née d’un colloque international qui s’est tenu, en février 1988, à Ouagadougou. Cette rencontre d’experts a été l’occasion de disséquer tous les maux et les obstacles qui empêchent le développement de l’Artisanat africain. Et c’est ainsi qu’on a préconisé l’institutionnalisation et la pérennisation du SIAO, à travers la création d’un secrétariat permanent. Ensuite, à l’occasion du deuxième SIAO en 1990, on a décidé de créer un Comité de coordination pour le développement et la promotion de l’Artisanat africain, un organisme connu aujourd’hui par le sigle CODEPA.

    Invités :
    - Harouna Kaboré, ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina Faso
    - Tou Dramane, commissaire général du SIAO
    - Christophe Nonguierma, directeur régional de l’Artisanat du Centre-Ouest à Koudougou.

    Production : Sayouba Traoré
    Réalisation : Ewa Piedel


    Sur le même sujet

    • Afrique Économie

      Burkina: les nouveaux exposants attendent beaucoup de la 15e édition de la SIAO

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      SIAO: l'autonomie financière des femmes grâce à l'artisanat

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Madagascar, invité d'honneur du 15e SIAO à Ouagadougou

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie, le portrait

      SIAO: Ainé Pathé Ouedraogo, styliste ivoirien

      En savoir plus

    Prochaine émission

    La ferme «Dessine-moi une brebis», à La Baume Cornillane dans la Drôme

    La ferme «Dessine-moi une brebis», à La Baume Cornillane dans la Drôme
    Aujourd’hui, en France, on est à 95% d’agriculture conventionnelle et 5% d’agriculture biologique.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.