GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L’UE et l’Autriche en désaccord sur l’assistance financière aux réfugiés

    Amnesty International dénonce les conditions d'hygiène déplorables dans le principal centre de gestion des réfugiés de Traiskirchen, en Autriche (Photo d'illustration). AFP PHOTO / JOE KLAMAR

    En Autriche, mercredi 21 novembre, la Cour de justice de l’Union européenne a jugé contraire au droit européen une loi en vigueur en Haute-Autriche, la 3e région la plus peuplée du pays. Cette loi concerne le revenu minimum garanti aux personnes sans ressources.

    de notre correspondante à Vienne,

    En allemand, cela s’appelle le Mindestsicherung et c’est l’équivalent du RSA (revenu de solidarité active) français. Or, en Haute-Autriche, le montant de cette aide est moins élevé -pour ceux qui ont, au titre de l’asile, un droit de séjour temporaire ... En clair : un Autrichien ou un réfugié jouissant d’un droit de séjour permanent touche un Mindestsicherung de 921 euros par mois. Mais pour ceux qui ont le statut de réfugié pour une période limitée, l’allocation n’est que de 520 euros mensuels et encore, cela est soumis à certaines conditions.

    La Haute-Autriche est dirigée par une coalition entre les conservateurs et le parti d’extrême droite, comme au niveau fédéral, coalition qui avait donc décidé d’introduire cette législation en 2016. Mais avant-hier, la Cour de justice a indiqué que cela était contraire au droit de l’Union européenne. La Cour réaffirme que les réfugiés doivent avoir accès aux mêmes prestations sociales que les citoyens du pays dans lequel ils ont obtenu leur statut, peu importe que ce statut soit pour une durée déterminée ou non. La Haute-Autriche devra donc modifier cette législation.

    Le gouvernement dans l’embarras

    La réforme du Mindestsicherung est l’une des mesures phares du programme du gouvernement, négocié entre les conservateurs et l’extrême droite, la coalition au pouvoir depuis un an. Or, plusieurs fois le gouvernement a cité la législation de Haute-Autriche en exemple pour leur réforme, réforme qui devrait être présentée officiellement la semaine prochaine. Le plan du gouvernement prévoit notamment de réduire de 300 euros par mois le Mindestsicherung pour les personnes ne parlant pas suffisamment bien allemand. La différence ne s’opère donc pas selon le statut des personnes mais selon leur niveau de langue. Voilà pourquoi le ministère des Affaires sociales se montre confiant, affirmant que la proposition du gouvernement est conforme à la Constitution et qu’elle « prend en compte la décision de la Cour de justice de l’Union européenne ». Mais plusieurs experts considèrent au contraire que la réforme du gouvernement pourrait, elle aussi, être retoquée par la Cour car elle constituerait une « discrimination indirecte » : les réfugiés seront en effet, plus que les autres, concernés par cette baisse du Mindestsicherung.

    L’opposition confortée par cette décision de la Cour de justice de l’Union européenne

    Depuis plusieurs mois déjà, les critiques sont nombreuses contre ce projet de réforme. L’arrêt de la Cour apparaît donc comme une victoire aux yeux de l’opposition, à l’image du parti social-démocrate qui exhorte le chancelier Sebastian Kurz à prendre cet avertissement au sérieux. Même discours du côté des ONG. Il faut rappeler qu’il y a quelques jours, la Commission européenne avait déjà averti l’Autriche qu’elle pourrait enclencher une procédure d’infraction, cela concernait une autre réforme, très décriée elle aussi : l’indexation des allocations familiales selon le niveau de vie du pays de résidence des enfants concernés. 


    Sur le même sujet

    • Accents d'Europe

      Prestations sociales en baisse pour les étrangers en Autriche

      En savoir plus

    • Autriche / UE

      A la tête de l'UE pour six mois, l'Autriche se centre sur la question migratoire

      En savoir plus

    • Autriche

      Autriche: un colonel à la retraite soupçonné d'espionnage pour la Russie

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Autriche: interdiction de l'apprentissage pour les demandeurs d'asile

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.