GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'Association interprofessionnelle de la banane (AIB)

    Gauthier Fischel (à gauche), vice-président distribution et marketing, Compagnie Fruitière, membre de l’Association interprofessionnelle de la banane, et Véronique Le Bail (à droite), déléguée générale de l’Association interprofessionnelle de la banane. RFI/Sayouba Traoré

    La banane nous est à la fois proche parce que c’est un fruit que tout le monde consomme, et c’est également lointain, parce que dans la réalité, on en sait peu de chose. La banane nous accompagne chaque jour, on la trouve partout, et toute l’année. Elle occupe la 2e place dans le panier des ménages français en fruits (14 % des volumes de fruits achetés) ; soit en moyenne 8 kg par habitant/an.

    On sait très peu de choses sur la banane. C’est le fruit le plus anciennement connu de l’homme, il y a environ 7000 ans. Le bananier, malgré sa taille, n’est pas un arbre, mais une herbe et même la plus grande du monde, qui peut atteindre 9 m de haut. Cela, c’est du point de vue agricole.

    Autre chose, la banane est climactérique, c’est-à-dire que le fruit continue à mûrir après avoir été récolté. On la récolte donc verte, et elle est transportée par voie maritime, avant de terminer sa maturation dans des mûrisseries spécialisées. Ce qui impose une organisation originale de la filière banane. C’est pourquoi l’Association Interprofessionnelle de la banane (AIB), a été fondée en 2012 à l’initiative des organisations professionnelles représentatives de la filière (producteurs, importateurs mûrisseurs, grossistes, primeurs et distributeurs).

    Prochaine émission

    À la découverte des Charentes

    À la découverte des Charentes
    À l’invitation de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, Sayouba Traoré a pu effectuer un périple à Sonnac, à Foussignac et Triac-Lautrait, dans la périphérie d’Angoulême. Par une sorte d’exotisme inversé, il vous invite à découvrir les Charentes.
    • À la découverte des Charentes

      À la découverte des Charentes

      À l’invitation de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, Sayouba Traoré a pu effectuer un périple à Sonnac, à Foussignac et Triac-Lautrait, dans la périphérie …

    • La lutte contre les scolytes

      La lutte contre les scolytes

      Ce sont des petits coléoptères se nourrissant du bois jeune situé sous l'écorce de diverses espèces d'arbres, les scolytes peuvent provoquer d'importants dégâts chez …

    • Être une femme vivant avec un handicap dans un pays pauvre

      Être une femme vivant avec un handicap dans un pays pauvre

      La question est douloureuse. Partout dans le monde -que ce soit dans un pays dit développé ou dans un pays dit sous-développé- lorsque l’on est femme, on est de facto …

    • La production de gomme arabique à Mbour, au Sénégal

      La production de gomme arabique à Mbour, au Sénégal

      Ce matin, nous entrons dans l’univers de la gomme arabique, et pour cela nous allons à Mbour, ville située sur la Petite-Côte, à environ 80 km au sud de Dakar et à 5 …

    • Le printemps bio 2019

      Le printemps bio 2019

      La vingtième édition du Printemps Bio se tient maintenant et les activités couvrent tout le territoire de la France. En fait, il s’agit d’une série d’événements qui ont …

    • Sénégal: l’agriculture, moyen de lutte contre l’émigration des jeunes à Fimela

      Sénégal: l’agriculture, moyen de lutte contre l’émigration des jeunes à Fimela

      Pour l’anecdote, c’est sur la côte atlantique, juste au-dessus de ce bras de mer qui entre sur les terres sénégalaises. À l’école, pendant les cours de géographie, c’est …

    • Le séchage traditionnel des produits agricoles

      Le séchage traditionnel des produits agricoles

      En Afrique, comme dans la plupart des pays tropicaux, la saison pluvieuse dure 3 à 4 mois. Il faut donc conserver des produits agricoles pendant la longue et interminable …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.