GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Afrique du Sud [Série 2/5]: des expropriations prévues aussi en ville

    Le quartier de Braamfontein à Johannesburg. Le projet du président Ramaphosa prévoit des expropriations en zones urbaines. RFI/David Baché

    Le président Cyril Ramaphosa prévoit une vaste expropriation des propriétaires fonciers. Les terres agricoles des grands fermiers blancs sont les premières visées, mais pas seulement : ce projet, aux contours encore flous, concerne également les villes. Le reportage de notre envoyé spécial à Johannesburg, David Baché.

    Le projet présidentiel, ce n’est pas seulement une réforme agraire, c’est une réforme foncière. Qui concerne aussi des zones urbaines, par exemple des immeubles abandonnés ou des bidonvilles informels. Or le logement décent est une priorité pour Tokelo Nhlapo, des Economic Freedom Fighters.

    Ce mouvement politique prône la nationalisation et la redistribution de ces terrains comme l’explique Tokelo Nhlapo : « Les Noirs vivent toujours dans des bidonvilles ou dans des camps de squatteurs. Si vous faites un tour dans cette province, vous verrez beaucoup de Noirs qui se trouvent un bout de terrain vide et se construisent une cabane, juste pour avoir un abri au-dessus de leur tête. La sagesse du projet d’expropriation, sous la tutelle de l’Etat, c’est que l’Etat pourrait construire des logements sociaux, même au milieu de Sandton, qui est un quartier très cher de la ville »

    Des promoteurs immobiliers inquiets

    Neil Gopal préside la Sapoa, l’association sud-africaine des propriétaires, qui rassemble près d’un millier de membres. S’il n’a rien contre la réquisition des immeubles insalubres, d’ailleurs déjà possible, il redoute un autre type d’expropriation : « les promoteurs immobiliers achètent des terrains vides en spéculant sur leur développement futur, ce qui peut prendre trois, cinq ou même dix ans. Certains de nos membres sont concernés. Nous avons deux investisseurs internationaux qui ont stoppé la construction d’un centre d’appel, parce qu’ils ne savent pas ce que ce projet d’expropriation va donner. Donc nous demandons au gouvernement des certitudes, plus de clarté sur ce sujet. »

    Neil Gopal se veut confiant, il tente à la fois de rassurer les investisseurs et de convaincre les autorités de ne pas modifier la constitution. Mais les inquiétudes demeurent nombreuses.

    Un projet flou

    Nicolas Pons-Vignon est économiste et spécialiste des politiques publiques à la Wits University de Johannesburg : « potentiellement c’est n’importe quoi qui peut être touché. De la terre sur lequel se trouvent des usines, des écoles. Et la crainte des gens, c’est de dire dans un pays perçu de plus en plus comme corrompu que ça pourra donner l’occasion à ceux qui sont connectés politiquement de s’approprier les terres qu’ils veulent, un peu de manière arbitraire. Et c’est justement pour ça que c’est dur de commenter de manière plus précise parce qu’il n’y a pas de vraie proposition sur ce que sera la vraie politique. »

    Les inquiétudes des grands propriétaires fonciers grandissent, ce qui donne d’ailleurs lieu à des alliances cocasses : le roi des Zoulous, qui détient personnellement près de 3 millions d’hectares de terres, demande à l’association Afriforum, qui défend les Afrikaners, descendants des colons néerlandais, de l’aider à protéger ses terres.

    Afrique du Sud [Série 1/4]: l’expropriation des agriculteurs blancs


    Sur le même sujet

    • Afrique du Sud

      Afrique du Sud: l’expropriation sans compensation inquiète les économistes

      En savoir plus

    • Afrique du Sud

      Afrique du Sud: restitution de terres en pays zoulou par le président Ramaphosa

      En savoir plus

    • Appels sur l'actualité

      [Vos réactions] Afrique du Sud: vers une redistribution des terres

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie

      L’Afrique du Sud relance le débat de la réforme foncière

      En savoir plus

    • Afrique du Sud

      Expropriations sans compensation en Afrique du Sud: Ramaphosa à l'offensive

      En savoir plus

    • Afrique du Sud

      En Afrique du Sud, la redistribution des terres est une bombe à retardement

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.