GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les médias français face aux gilets jaunes

    Les manifestants fuient dans les rues adjacentes ou reculent face aux jets des puissants canons à eau, toujours sur l'Avenue des Champs-Élysées. ©REUTERS/Benoit Tessier

    Nous parlons avec Amaury de Rochegonde, de la couverture médiatique du mouvement des Gilets jaunes qui semble assez contestée par les manifestants eux-mêmes.

    « Gilets jaunes : quand la violence l’emporte ». Le journal Le Parisien a répondu dimanche dernier par ce titre à la journée de manifestations parisiennes qui, comme à chaque fois, a suscité son lot de casseurs. BFM TV et BFM Paris suivaient alors en direct le déroulé des événements et l’on pouvait assister sur la durée aux heurts entre la police et des manifestants, heurts plus ou moins violents, plus ou moins gilets jaunes.

    Le lendemain, cinq journalistes de BFM TV et Cnews ont été agressés et poursuivis à Toulouse malgré la présence de deux gardes du corps. Ils ont porté plainte après avoir reçu des coups de pieds, des crachats et une bouteille d’eau au visage. Le Syndicat national des journalistes a condamné « les violences physiques et verbales » mais il a aussi dit « comprendre la défiance d’une grande partie de la population » et son « désaccord avec la ligne éditoriale de tel ou tel média ».

    Comment comprendre cette réserve ? Dans le cas de BFM TV, un journaliste Eric Brunet, avait d’abord endossé le gilet jaune par soutien à ce qu’il qualifie de « révolte fiscale ». Et puis, après les blocages de ronds-points ou de péages, BFM TV s’est concentrée sur les violences d’une minorité en suivant la manifestation de 8000 personnes à Paris. Ce qui a provoqué « une immense déception », selon l’historien Gérard Noiriel, cité par Le Parisien. Pour le Laboratoire toulousain d’études et des recherches appliquées en sciences sociales, qui a analysé la production des internautes et 746 articles de presse, il y a un fossé entre ce que disent les médias du mouvement et ce qu’en disent les Français.

    Pour Vanessa Schneider du quotidien Le Monde, par exemple, le mouvement a quelque chose de brouillon, de « poujadiste » et d’inarticulé politiquement quand il demande la tête de Macron. Les gilets jaunes sont, en outre, assez suspects d’être soit à l’extrême droite, soit à l’extrême gauche, ou encore un mouvement 5 étoiles à la française. Or, selon les chercheurs, ce qui est contesté c’est ce regard parisien sur un peuple qui ne comprendrait pas les enjeux environnementaux, alors même qu’il est le premier à en subir les conséquences.

    Selon les chercheurs, « la contestation citoyenne est structurée et argumentée ». Sur les groupes Facebook, l’hyper concentration des richesses, l’affaiblissement des services publics, la précarité et les souffrances qu’ils génèrent sont évoquées », ajoutent-ils. Les médias ont d’autant plus de difficultés à comprendre ce mouvement qu’il n’a pas de relais bien établis auprès d’eux et qu’il peut se passer des journalistes à travers des vidéos ou des groupes sur les réseaux sociaux.


    Sur le même sujet

    • Gilets jaunes mouvement social contestation taxes carburants

      «Gilets jaunes»: cinq questions sur un mouvement social inédit

      En savoir plus

    • France

      France: les «gilets jaunes» reçus à Matignon vendredi

      En savoir plus

    • Les dessous de l'infox

      Les dessous de l'infox: gilets jaunes/ultra-droite, même combat?

      En savoir plus

    • France: l’info continue en gilet jaune

      France: l’info continue en gilet jaune

      C'est l'acte IV de la mobilisation des gilets jaunes ce samedi 8 décembre. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a mis en garde à propos …

    • La culture pour tous

      La culture pour tous

      Culture Prime, la nouvelle offre culturelle numérique développée par les entreprises audiovisuelles publique est un média social culturel …

    • Un journalisme immergé dans la technologie

      Un journalisme immergé dans la technologie

      Le journalisme s'arrime de plus en plus à la technologie et à la donnée. C'est l'un des thèmes des Assises du journalisme qui …

    • Des voix de l’Internet emprisonnées en Algérie

      Des voix de l’Internet emprisonnées en Algérie

      Nous parlons avec vous, Amaury de Rochegonde, de la situation des journalistes et des blogueurs en Algérie, où Abdelaziz Bouteflika brigue un cinquième …

    • La couverture interdite de la guerre au Yémen

      La couverture interdite de la guerre au Yémen

      Combien de morts la guerre, que mène l’Arabie saoudite au Yémen depuis mars 2015, a-t-elle provoqué ? 10 000, comme on le lit ou …

    • Pourquoi Kretinsky s’intéresse au «Monde»

      Pourquoi Kretinsky s’intéresse au «Monde»

      Cette semaine dans la Chronique des médias, retour sur l’industriel tchèque Daniel Kretinsky qui vient de prendre un part minoritaire dans le capital …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.