GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
Aujourd'hui
Mardi 26 Mars
Mercredi 27 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La pseudo-immortalité de Nectome (rediffusion)

    La startup Nectome peut préserver votre cerveau mais avant, il faudra être euthanasié. Nectome

    Deux chercheurs américains en biotechnologie ont fondé une société qui propose de vous euthanasier puis de vitrifier rapidement votre cerveau. L’objectif de cette opération expéditive et à l’issue fatale serait de pouvoir télécharger votre conscience et vos souvenirs, dans une simulation informatique quand les technologies, un jour peut-être, le permettront.

    Certains « technoscientifiques », apôtres du mouvement international appelé le transhumanisme, caressent l’idée de nous rendre immortels, en téléchargeant notre psyché sur des supports informatiques, comme des disques durs ou des espaces numériques dématérialisés. Ce programme, dénommée la singularité technologique, qui n’a pas cependant, le début du commencement, d’une quelconque mise en chantier, est annoncé pour 2045.

    Mais inutile de se torturer les méninges numériques, plus longtemps, ont estimé deux anciens chercheurs américains du très sérieux MIT, l’Institut technologique du Massachusetts en fondant une jeune société dénommée Nectome.

    Leur objectif est de préserver notre cerveau intact pendant des centaines d’années s’il le faut, le temps que d’hypothétiques technologies permettant d’encoder notre psyché sous la forme d’une simulation informatique, voient le jour. Nos deux scientistes présument qu’il serait bientôt possible de transférer ses souvenirs et sa personnalité de la même façon que l’on rapatrierait des fichiers, de sa clé USB à son ordinateur. La technique de préservation des tissus cérébraux de Netcome s’appelle la vitrifixation.

    Elle consiste à injecter un produit chimique hautement toxique qui fixe les protéines des cellules nerveuses en passant par le système vasculaire cérébral empêchant ainsi le pourrissement du cerveau. Cette méthode digne des taxidermistes est capable de figer la structure du Connectome, c’est-à-dire l’ensemble de nos connexions neuronales dont le schéma de câblage serait unique à chaque individu.

    Après cet embaumement à la sauce 2.0, le cerveau est ensuite plongé dans de l’azote liquide pour le conserver indéfiniment, attentant patiemment que les techniques futuristes de la virtualisation du Connectome sur des machines se soient développées. Mais prudence, le procédé cache un hic ! Toute l’opération consistant à pétrifier votre cervelle, doit être réalisée de votre vivant afin d’éviter qu’elle ne subisse des dommages irréparables.

    Cette méthode conservation garantie 100 % létale vous sera facturée environ 8 000 euros, payable d’avance évidemment. Nectome annonce que 25 volontaires, déjà écervelés sans doute, se sont déjà manifestés pour tenter l’expérience.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr


    Sur le même sujet

    • Idées

      Le transhumanisme

      En savoir plus

    • Religions du monde

      2. Transhumanisme : qu’est-ce que l’humanité va faire d’elle-même?

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      2 - Aux frontières du vivant : les enjeux du transhumanisme

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      1 - Aux frontières du vivant : les enjeux du transhumanisme

      En savoir plus

    • Q, une voix virtuelle sans genre

      Q, une voix virtuelle sans genre

      Tous les bijoux high-tech conversationnels développés actuellement par les grandes firmes du numérique nous offrent deux possibilités, soit …

    • Stadia, le début de la fin des consoles de jeux

      Stadia, le début de la fin des consoles de jeux

      Google vient annoncer le lancement de Stadia, un nouveau service en ligne qui a pour ambition d’envoyer au musée toutes les consoles de jeux. La firme américaine …

    • Batterie au CO2

      Batterie au CO2

      Avec l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre, des chercheurs américains ont conçu un nouveau type de batterie …

    • DelFly Nimble, quand les drones prennent la mouche

      DelFly Nimble, quand les drones prennent la mouche

      Des chercheurs néerlandais ont créé un prototype de drone-mouche qui est téléguidé à distance par onde radio. L’objectif …

    • RangerBot, robot marin protecteur des coraux

      RangerBot, robot marin protecteur des coraux

      Des scientifiques australiens ont mis au point un robot sous-marin capable de traquer et de tuer la « couronne d’épines », une étoile …

    • L'enfant robot

      L'enfant robot

      Les robots anthropomorphiques de l'entreprise américaine Gaumard Scientific sont exclusivement réservés à la formation des étudiants …

    • HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft

      HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft

      Oubliez vos smartphones pliables hors de prix, les réseaux 5G qui peinent à se mettre en place ou les gadgets connectés qui ont été …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.