GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga a présenté jeudi sa démission au chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keïta, qui l'a acceptée, selon un communiqué de la présidence. Cette démission intervient à quelques heures de l'examen par l'Assemblée nationale d'une motion de censure du gouvernement déposée par des députés de l'opposition, mais aussi de la majorité.

    Agenda culture Afrique du 2 au 8 décembre 2018

    Felwine Sarr, économiste et écrivain sénégalais. Antoinet Tempé

    Où sortir la semaine prochaine ? L’agenda culturel africain, c'est avec Anne Bocandé, journaliste, et rédactrice en chef des médias Africultures.

    Le festival international de slam à Madagascar a ouvert ses portes hier, samedi 1er décembre.

    Une nouvelle édition de la compétition de slam national organisée par l’association Madagaslam qui fédère les artistes de cette discipline d’art oratoire depuis 2007.

    21 poètes du territoire s'affrontent pour tenter de gagner le prix du slam national 2018. Barry Benson, gagnant de l’édition précédente, assurera quant à lui la première partie du slameur franco-sénégalais Souleymane Diamanka vendredi 7 décembre au soir.

    Souleymane Diamanka qui, avant de se rendre à Antananarivo la semaine prochaine, est en France ce dimanche 2 décembre pour un festival consacré aux expressions culturelles africaines.

    Plumes d’Afrique est le nom de ce festival parrainé depuis 2004 par l’écrivain malgache Jean-Luc Raharimanana. Il est l’auteur du récent roman Revenir et du spectacle Parfois le vide.

    Au programme du festival, qui se déroule en Indre-et-Loire : des déambulations dans les rues avec « Les grandes personnes d’Afrique », ces marionnettes géantes accompagnées de musiciens et danseurs, des contes racontés notamment par Souleymane Mbodj, du cinéma avec un hommage à Paulin Vieyra, réalisateur du célèbre Afrique-sur-seine sorti en 1955, et aussi la diffusion du film Fahavalo sur la résistance malgache à l’Etat colonial français en 1947, un film de Marie-Clémence Andriamonta-Paes.

    Plumes d’Afrique c’est aussi des rencontres avec des écrivains dont Abdourahman Waberi, Patrick Chamoiseau autour de son livre Frères migrants, Soeuf Elbadawi ou encore Wilfried N'Sondé.

    Mais aujourd’hui place au débat avec notamment l’économiste sénégalais Felwine Sarr, autour de : « Comment repenser les partenariats avec l’Afrique » et « Des attentes des sociétés civiles africaines ».

    Felwine Sarr dont un des textes, Traces, discours aux nations africaines, accompagne l’ouverture du Musée des civilisations noires à Dakar jeudi 6 décembre.

    Felwine Sarr est aussi musicien, auteur et professeur d’économie. Il vient de publier un rapport, demandé par le président de la République française, qui pourrait bien faire bouger les lignes de manière historique. Celui-ci s'intitule Restituer le patrimoine africain, dont nombre d’œuvres sont en possession de musées français comme le musée du Quai Branly. Ce rapport, qui par la question du patrimoine, invite à penser de nouvelles relations plus équilibrées entre la France et le continent africain. C'est dans ce contexte que s'ouvre le Musée des civilisations noires à Dakar jeudi prochain.

    Ce vieux projet imaginé par Leopold Sédar Senghor aux lendemains des indépendances voit le jour en cette fin d’année 2018. Ce texte puissant, poétique et politique de Felwine Sarr, Traces, discours aux nations africaines, sera interprété par le comédien Burkinabè Etienne Minoungou. Pour ce dernier, ce discours aux nations africaines vient dans la filiation de paroles fortes que le fondateur du festival des Recreatrales de Ouagadougou porte sur scène depuis longtemps telles que celles de Aimé Cesaire, de Mohamed Ali ou de Sony Labou Tansi.

    Étienne Minoungou et Felwine Sarr seront donc réunis à travers ce texte adressé à la jeunesse africaine, qualifiée de créative et fougueuse, et à qui il est dit : « La jeunesse du Continent [...] ne se résigne à aucune fatalité [...]. Elle est déterminée à se frayer des chemins là où les passages lui sont interdits. [..] Mais elle se trompe de querelle, de combat, de champ de labeur en pensant que sa paix se trouve ailleurs. »

    Musique : hommage à Hilaire Penda

    Décédé au début du mois de novembre à l’âge de 58 ans, l’artiste camerounais a accompagné, avec sa basse, nombres de talents comme Salif Keita ou Mory Kanté. Il était l’initiateur du festival de musique Rares Talents en France et du Centre des cultures d’Afrique.

    Dans les années 1980 il avait sorti un unique album solo, Jungle People, dont voici l’un de ses titres, Loga Kename.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.