GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga a présenté jeudi sa démission au chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keïta, qui l'a acceptée, selon un communiqué de la présidence. Cette démission intervient à quelques heures de l'examen par l'Assemblée nationale d'une motion de censure du gouvernement déposée par des députés de l'opposition, mais aussi de la majorité.

    Les fratries disloquées

    Frères. © Pixabay/CCO

    Alors que la loi du 30 décembre 1996 prévoit la protection du lien fraternel en cas de placement des enfants, de nombreux frères et sœurs sont encore séparés. Placés en famille d’accueil ou en foyer, ils sont près de 70 000 enfants en France à être retirés de leur famille afin de les protéger. La séparation de la fratrie peut alors être vécue par ces enfants comme une double peine. Comment expliquer que des fratries n’aient plus de liens ? Quelles solutions pour ces enfants ?

    Avec :

    - Nathalie Chapon, sociologue, chercheure et enseignante à l’Université Aix-Marseille, Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES), chargée de recherche au Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS). Travaille sur la protection de l’enfance, auteur de Les liens affectifs en famille d’accueil (Erès)

    - Perrine Gallet, directrice du village d’enfants SOS de Marly les Valenciennes

    - Alexandra Hawrylyszyn, avocat pénaliste, intervient régulièrement dans des affaires Droit de la famille.

    - Essohouna Bakoussam Manzi-Nika, directrice de SOS Villages d’Enfants Togo.


    Sur le même sujet

    • 7 milliards de voisins

      Que détermine notre place dans la fratrie?

      En savoir plus

    • Priorité santé

      Comment gérer le conflit dans la fratrie ?

      En savoir plus

    • 7 milliards de voisins

      Frères/sœurs: comment trouver sa place dans la fratrie?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.