GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 5 Décembre
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les Etats-Unis ont un créneau étroit pour vendre leur soja en Chine

    Un conteneur chargé de soja destiné à la Chine, dans l’Illinois, aux Etats-Unis. SCOTT OLSON / AFP

    Le président américain l'a souligné de nouveau ce mardi : la trêve avec la Chine sur le front commercial pourrait être prolongée au-delà des 90 jours décidés à Buenos Aires, en marge du G20. A condition que Pékin supprime ses taxes sur les produits agricoles américains, et bien entendu sur le soja des Etats-Unis.

    Si la Chine supprime ses taxes sur les voitures américaines, l'énergie et le soja américain, ce sera le « test décisif », selon Donald Trump. « The litmus test », le « test tournesol », on ne pouvait trouver meilleure expression pour évoquer la graine oléagineuse.

    Reprise immédiate des importations agricoles américaines, promet Pékin

    Samedi dernier à Buenos Aires, le président américain a consenti à la Chine un délai de 90 jours avant d'imposer des taxes supplémentaires, le temps de négocier. Le président chinois s'est engagé de son côté à reprendre « immédiatement » et en « quantités substantielles » les importations agricoles américaines.

    Soja américain 18 % plus cher à cause des taxes

    Cela paraît difficile tant que les taxes chinoises renchérissent tous ces produits en provenance des Etats-Unis. Le prix du soja américain a beau s'être effondré parce que les silos débordent aux Etats-Unis, après une récolte 2018 record, la tonne de graines américaines demeure toujours aujourd'hui 60 dollars plus chère que le soja brésilien à cause de cette taxe de 25 %.

    Fenêtre étroite pour ne pas se faire doubler à nouveau par le Brésil

    Le Brésil en a profité depuis qu'elle a été instaurée en juillet dernier : il a vendu 23 % de soja supplémentaire cette année, 80 millions de tonnes.
    Aujourd'hui les Etats-Unis aimeraient bien écouler leurs stocks de soja avant l'arrivée de la nouvelle récolte brésilienne, qui battra son plein en février-mars. Si les exportateurs de soja américain veulent profiter de la trêve de 90 jours, la fenêtre est étroite, sachant qu'il faut expédier le soja en train du Midwest vers les ports de la côte nord du Pacifique et compter trois semaines supplémentaires de bateau.

    Du soja américain pour les stocks publics chinois ?

    Comment la Chine peut-elle respecter sa promesse d'importer immédiatement des quantités substantielles de produits agricoles américains sans supprimer les taxes ? Certains acteurs du commerce des céréales estiment que c'est impossible. D'autres imaginent que Pékin pourrait se contenter de demander à son acheteur public Sinograin d'acheter au prix fort le soja américain, pour le stocker, tout en laissant ses acheteurs privés continuer d'acheter du soja brésilien.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      La Chine stoppe les importations de soja américain

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La Chine taxe 128 produits américains... mais pas le soja

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.