GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Thaïlande: la junte lève l'interdiction de mener des campagnes politiques, à l'approche des élections de 2019

    L’Université d’Europe Centrale de Budapest contrainte à l’exil en Autriche

    L'Université d'Europe centrale va maintenir certains cours à Budapest, mais la majorité se tiendront à Vienne à partir de 2020. © AFP/ATTILA KISBENEDEK

    La célèbre CEU, implantée depuis 1991, dans la capitale hongroise s’installera à la rentrée prochaine à Vienne. La CEU, c’est l’Université fondée par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros. Une institution spécialisée en Sciences sociales et politiques. On y forme des esprits critiques : formation à l’américaine, en anglais, et on y distribue des diplômes américains.
    Tout cela déplaît beaucoup à l’autoritaire Premier ministre Viktor Orban. Après des mois de bras-de-fer, son gouvernement a forcé l’université à quitter la Hongrie. Florence Labruyère.

    Les bonnets d’âne européens de la COP24
    La COP24 se poursuit à Katowice en Pologne, et si on parle beaucoup des grands pays qui ont quitté ou qui s’apprêtent à quitter l’accord de Paris signé en 2015, côté européen, malgré un volontarisme affiché, il n’y a pas de raison non plus de se montrer particulièrement optimiste. Car dans plusieurs pays de l’Union – dont la France – les objectifs fixés pour 2020 ne seront même pas tenus. Le point sur ces questions, avec Daniel Vigneron, du site myeurop.info.

     

    Pour faire la paix entre Kosovo et la Serbie, suffit-il de corriger les frontières ?
    La Serbie menace d'intervenir si le Kosovo se dote d'une armée régulière. A Pristina, le Parlement kosovar doit se pencher sur la question d’une force militaire le 14 décembre 2018. Le 5 décembre 2018, la Première ministre serbe a espéré que son pays n'aurait «jamais à utiliser son armée», même si c'est selon elle une possibilité. Des signes de tension, alors que dans le même temps, en secret, Serbie et Kosovo négocient, depuis l’été 2018, un échange de territoires pour établir « une paix durable ». Les chefs d'États kosovar et serbe préparent activement leurs opinions publiques, avec le soutien de nombreuses chancelleries internationales. Un reportage de Simon Rico.

    Si ce n’est toi, c’est donc ton frère
    L’une des deux seules photographies connues de Vincent van Gogh n’est pas un cliché représentant l’artiste néerlandais mais son frère. C’est à cette conclusion que vient de parvenir le musée Van Gogh d’Amsterdam après une longue enquête. Antoine Mouteau.


    Sur le même sujet

    • Hongrie

      L'Université d'Europe centrale de George Soros quitte Budapest pour Vienne

      En savoir plus

    • COP24 / Pologne

      COP24: la Pologne ne permettra pas qu’on touche à son industrie minière

      En savoir plus

    • Grand reportage

      Kosovo-Serbie: le jeu dangereux des frontières

      En savoir plus

    • Grande exposition: Van Gogh digital à la Bourse de Bruxelles

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.