GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 23 Janvier
Jeudi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'astronaute Thomas Pesquet devrait retourner «très bientôt» dans l'espace (ministre)
    • Disparition de Sala: les opérations de recherche ont été suspendues (police)
    • France: les forces de l'ordre qui utilisent des LBD seront équipées de caméras-piétons dès samedi (Castaner)
    • Venezuela: le vice-président américain, Mike Pence, adresse un message de solidarité à l'opposition vénézuelienne
    • Dopage : Pas de nouvelles sanctions, la Russie reste sous surveillance (Agence mondiale anti-dopage)
    • Un Palestinien tué par un tir de char israélien (ministère à Gaza)
    • «La gauche ne s'imposera pas» en Amérique latine, assure Bolsonaro à Davos
    • France/Budget de la Sécu: le retour à l'équilibre en 2019 «est compromis» (Buzyn)

    Amélioration génétique du cheptel en Côte-d’Ivoire

    Dr Gnandji Adjo Danielle Patricia, spécialiste en gestion des ressources animales et végétales en milieux tropicaux, directrice des productions d’élevage au ministère des Ressources animales et halieutiques. ©RFI/Sayouba Traore

    La Côte d’Ivoire, depuis les indépendances, a mené des programmes d’amélioration génétique dans l’optique d’avoir des races pouvant satisfaire les besoins des populations en viande, en lait et en traction animale. Plusieurs initiatives ont été prises par l’Etat à cet effet : le Programme sectoriel élevage en 1994, le Programme national d’amélioration génétique du cheptel en 1996, le Projet d’appui au développement bovin en 2009. Le rôle de suivi et de contrôle étant assuré par la Commission nationale d’amélioration génétique.

    Rediffusion du 22 septembre 2018

    Deux axes de travail ont été retenus : la sélection et le croisement

    La sélection des N’dama a été conduite par le ranch de la Marahoué, dans la région du Worodougou, sur un financement conjoint de l’État ivoirien et de l’Union européenne.

    Les objectifs opérationnels assignés à cette structure dans le domaine de l’amélioration génétique étaient la création d’un cheptel N’dama génétiquement homogène, la stabilisation de l’effectif des femelles reproductrices à 7 000 et la fourniture de 1 000 génisses et 200 taureaux reproducteurs pour l’amélioration des troupeaux traditionnels.

    La station de Panya a effectué des croisements de métissage N’dama-Zébu. Les produits ont été appelés N’damaze.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.