GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Aujourd'hui
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Le Cap-Vert en quête d'investissements à Paris

    Vue de Praia, la capitale du Cap-Vert. Wikimedia

    Le Cap-Vert a tenu hier à Paris un forum pour attirer les investissements. Le gouvernement capverdien affiche sa volonté de renforcer la place du secteur privé dans l’économie du pays. Mardi, il a organisé à la représentation de la Banque mondiale dans la capitale française, une table ronde avec les bailleurs de fonds institutionnels.

    C’est une première pour le Cap-Vert, l’organisation à Paris d’un forum sur les investissements dans ces îles situées au large du Sénégal. L’archipel présente aux investisseurs sa nouvelle stratégie de développement, qui aura besoin d’un coup de pouce des institutions financières internationales. Le Cap-Vert vient d’obtenir des promesses de « 850 millions d’euros et il y a d’autres engagements en cours », précise Ulisses Correia e Silva, le Premier ministre du Cap-Vert. « Notre intention, ce n’est pas de financer l’économie capverdienne avec l’aide. Celle-ci reste importante pour le financement des réformes, l’amélioration des conditions de nos systèmes éducatif et de santé, l’amélioration de l’environnement des affaires, dans l’économie maritime, dans l’économie numérique, la création d’un hub aérien… Bref, l’installation des entreprises dans des conditions favorables au Cap Vert. »

    Un pont posé dans la mer entre les Amériques d’un côté, l’Europe et l’Afrique de l’autre.

    L’archipel veut profiter de sa position géographique pour être un trait d’union entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique dans différents secteurs économiques. Comme ailleurs en Afrique, le Cap-Vert ne veut pas passer à côté des opportunités économiques qu’offre le numérique, explique la Franco-Capverdienne Elisabeth Moreno, présidente de Lenovo France. « Le Cap-Vert est en train de créer un hub technologique et un hub financier, pour ouvrir les portes aux pays qui cherchent à diversifier leurs activités, que ce soit en Europe ou que ce soit en Amérique du Nord et les ambitions du gouvernement sont très fortes. C’est ce qui va nous permettre de développer les entreprises privées locales, pour que le retour sur investissement reste à l’intérieur du pays. »  

    Pour attirer les investisseurs, quoi de mieux que de communiquer sur l’existence d’une Bourse de Valeurs au Cap-Vert. Manuel Lima en est le président. « C’est possible au Cap-Vert de faire des émissions. » Nous sommes là pour « accompagner le processus de développement, en disant que quand il y a des projets sur place, il est possible d’utiliser les mécanismes de financement interne. La Bourse de Valeurs, c’est aussi un véhicule pour attirer des aides internationales, en disant par exemple qu’il n’y a aucune restriction, pour ceux qui vont investir dans le pays, pour l’entrée et la sortie de l’argent. » 

    Le Cap-Vert veut accélérer sa croissance en ne comptant pas seulement sur le secteur du tourisme, qui représente 25 % du PIB. Alors que la surface maritime représente 200 fois la superficie du pays, la pêche ne représente qu’environ 8% du PIB.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.