GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 28 Juin
Samedi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Jean-François Ricard a été officiellement nommé à la tête du parquet national antiterroriste
    • Canicule en France: le mercure va encore grimper ce jeudi, journée la plus chaude; pollution à l'ozone et risques sanitaires à venir
    • Hôpitaux: plus de neuf Français sur dix soutiennent la grève aux urgences (sondage)
    • Commerce: Trump dénonce les taxes douanières «inacceptables» imposées par l'Inde
    • G20: le président chinois Xi Jinping est à Osaka pour participer à la réunion

    Attentat et complotisme

    Eric Ciotti, député Les Républicains (LR), à l'Assemblée nationale (image d'illustration). AFP/Loïc Venance

    L’attentat de Strasbourg n’a pas donné lieu au rétablissement de l’état d’urgence. Certains l’ont déploré, comme le député LR Eric Ciotti, qui demandait l’arrêt des manifestations des « gilets jaunes », expliquant que toutes les forces de l’ordre devaient se concentrer sur la lutte contre le terrorisme à la suite de l’attaque de Strasbourg, et d’en appeler au rétablissement de l’état d’urgence. Une posture adoptée par un certain nombre de responsables politiques, au risque d’alimenter les théories du complot circulant sur les réseaux.

    Pour Eric Ciotti , la « loi de sécurité intérieure et de lutte contre le terrorisme » (loi Silt) ne permet pas de faire face à la situation : « La loi Silt c’est 10% de l’état d’urgence, c’est 10% de l’application de l’état d’urgence en matière d’assignations à résidence et de perquisitions administratives. » affirme le député.

    Mais, en réalité, cette loi adoptée il y a un peu plus d’un an après la levée de l’état d’urgence permet beaucoup plus que cela, c’est bien pour cette raison que les organisations de défense des droits de l’homme l’avaient critiquée lors de son adoption en octobre 2017.


    Sur le même sujet

    • Les dessous de l'infox, la chronique

      L'agenda politique, derrière les climato-sceptiques

      En savoir plus

    • Les dessous de l'infox, la chronique

      Les dessous de l'infox: gilets jaunes/ultra-droite, même combat?

      En savoir plus

    • Les dessous de l'infox, la chronique

      Mobilisation des gilets jaunes, gare aux photos recyclées

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Détroit d’Ormuz, infox et montée des tensions

    Détroit d’Ormuz, infox et montée des tensions
    En pleine escalade des tensions entre Téhéran et Washington, les incidents se multiplient dans la région du Golfe. Un palier a été franchi la semaine dernière avec les attaques de deux navires-citernes en mer d’Oman, aussitôt attribuées à l’Iran par l’administration (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.