GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)

    Gilets jaunes: l’opposition politique peut-elle profiter de la crise?

    Des manifestants portant des gilets jaunes regardent le président français Emmanuel Macron sur un écran de télévision, au péage de l'autoroute à La Ciotat, près de Marseille (France), le 10 décembre 2018. © REUTERS / Jean-Paul Pelissier

    Le mouvement des gilets jaunes interpelle la classe politique dans son ensemble. La majorité tente de calmer les esprits avec des mesures de nature à favoriser le pouvoir d’achat. L’opposition veut élargir le front de la contestation et faire valoir ses orientations politiques propres. La gauche a déposé hier (13 décembre 2018) une motion de censure qui n’avait aucune chance d’être adoptée, mais qui lui a permis de se mettre en avant et de jouer, dans le Parlement, les portes-voix de la colère populaire. Mais, les gilets jaunes ne revendiquent aucune appartenance et il est difficile, pour les partis d’opposition, de prendre à leur compte la contestation qui se manifeste, depuis le 17 novembre 2018. Peut-elle néanmoins profiter de la crise pour affirmer son rôle, gagner en visibilité et en influence ?

    Avec:
    - Béatrice Giblin, géographe, directrice de la revue Hérodote, auteure du « Paradoxe français. Entre fierté nationale et hantise du déclin », paru chez Armand Colin en 2017
    - Philippe Braud, politologue spécialiste de sociologie politique et enseignant-chercheur associé au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences-Po).


    Sur le même sujet

    • France / «gilets jaunes»

      France: «acte V» des «gilets jaunes», la grande question de la mobilisation

      En savoir plus

    • France Gilets jaunes gouvernement

      «Gilets jaunes»: deux lignes économiques au gouvernement

      En savoir plus

    • France

      «Gilets jaunes»: Emmanuel Macron met les patrons à contribution

      En savoir plus

    • France

      Gilets jaunes: les banques et les patrons à la rescousse du plan Macron

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Faut-il instaurer des quotas d'immigration en France?

    Faut-il instaurer des quotas d'immigration en France?
    Les quotas d'immigration se réinvitent dans le débat public français. C'est le ministre de l'intérieur Christophe Castaner qui en a parlé, récemment, dans la presse, mais il n'est pas le premier. Emmanuel Macron les évoquait sans les nommer, dans sa lettre (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.