GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Aujourd'hui
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Le Brésil, une puissance agricole

    Des moissonneuses-batteuses récoltent le soja à la ferme Morro Azul près de Tangara da Serra, au Brésil. Getty Images

    Alors qu’au Brésil l’économie est en panne, les grandes exploitations agricoles se portent bien, même très bien. Les prochaines récoltes sont attendues à des niveaux record.

    Grâce aux excellentes conditions climatiques, les prochaines récoltes brésiliennes de céréales et d’oléagineux pourraient atteindre un peu plus de 238 millions de tonnes. C’est 10 millions de plus que la précédente récolte et c'est surtout un nouveau record historique. Selon les prévisions de la compagnie nationale d’approvisionnement, le soja devrait représenter un peu plus de la moitié de la production totale et être talonné par le maïs.

    Le Brésil est, en effet, devenu le deuxième producteur de soja et le troisième de maïs au monde grâce au marché chinois. Les agriculteurs brésiliens se frottent d'ailleurs les mains en ce moment. Ils profitent des tensions commerciales entre Washington et Pékin. Cette année, ils ont écoulé sur le marché chinois 23% supplémentaires de soja par rapport à l’an dernier.

    D’où la tentation d’élargir encore la surface agricole

    L’an prochain elle doit augmenter de 756 000 ha au détriment, parfois, des forêts. C'est en tous cas ce dont s’inquiètent les écologistes,  des défenseurs de la nature déjà tourmentés par l'arrivée au pouvoir le premier janvier prochain de Jair Bolsonaro. Le nouveau président d’extrême droite est soutenu par le lobby agro-alimentaire, qui pèse 23% du PIB brésilien. Et ce climato-sceptique assumé a promis au cours de sa campagne de revenir sur les amendes infligées aux agriculteurs pour déforestation illégale. Il entend également assouplir les réglementations environnementales.

    Si Jair Bolsonaro tient promesse, cela pourrait accélérer une déforestation déjà galopante. Selon Greenpeace entre août 2017 et juillet 2018, l’équivalent d’un million de terrains de football a été défriché. Au-delà des écologistes, inquiète également les petits producteurs bios qui travaillent dans le respect de l’environnement.


    Sur le même sujet

    • Brésil

      Déforestation au Brésil: Greenpeace tire la sonnette d'alarme

      En savoir plus

    • Géopolitique, le débat

      L'Amérique latine est-elle à un tournant de son histoire?

      En savoir plus

    • Géopolitique, le débat

      Brésil, Etats-Unis, Italie, Hongrie: la montée du populisme est-elle une menace pour le monde?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.