GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Près de 6000 agressions sexuelles signalées à Uber aux Etats-Unis en 2017-2018 (officiel)

    Allemagne: la Ruhr ferme sa dernière mine à charbon

    Nuage de fumée devant une mine de charbon à Ibbenbueren le 4 décembre 2018. REUTERS/Wolfgang Rattay

    Après plus de 150 ans d'exploitation, la dernière mine de houille d'Allemagne ferme ce vendredi dans la Ruhr, dans l’ouest du pays. Mais l’Allemagne, comme d’autres pays en Europe, n’abandonne pas pour autant le charbon.

    La fermeture de la dernière mine de houille en Allemagne est purement économique. L'extraction de ce charbon n’était plus rentable depuis plusieurs années à cause de la concurrence internationale. Pour fournir ses centrales électriques qui tournent à plein régime, le pays importe non seulement du charbon mais continue également à extraire de ses mines à ciel ouvert le lignite, un charbon de mauvaise qualité et très bon marché.

    Toutefois, l'Allemagne n’est pas le seul pays en Europe où le charbon est roi. D’autres pays, en première ligne la Pologne, mais aussi les pays des Balkans ou la Turquie extraient cette matière pour leurs centrales électriques.

    Au niveau mondial, l’Europe est plutôt un bon élève. Selon l’Agence internationale de l’énergie, la consommation de charbon devrait reculer au cours  des prochaines années, surtout en Europe de l’ouest. Par exemple, la France a décidé de fermer ses quatre centrales à charbon d’ici trois ans.

    L’agence s’inquiète en revanche de la hausse de la consommation au niveau mondial de ce fossile très polluant. D’ici 2023, elle va croitre à un rythme de 0,5% par an. L’Inde et de nombreux pays émergeants asiatiques connaitront la plus forte progression. Une hausse qui s’explique par la reprise de la croissance économique et de la consommation d’énergie.

    Malgré les engagements des investisseurs à ne plus financier cette matière polluante, le charbon reste la première source de production d'électricité dans le monde. La Chine qui consomme la moitié de la production mondiale de charbon est particulièrement montrée du doigt par les experts du climat. L’empire du milieu se bat d’un côté pour décarboniser son économie, mais de l’autre côté, il investit dans des centrales électriques au charbon ailleurs en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient.


    Sur le même sujet

    • Grand reportage

      La difficile sortie du charbon en Allemagne

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.