GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: onze morts dans les bombardements israéliens (ONG)
    • L'ELN revendique l'attentat contre une école de police à Bogota (communiqué)
    • Tourisme et gastronomie: ce lundi, le guide Michelin dévoile son palmarès France 2019
    • Washington n'a «pas de plan» pour après son retrait de Syrie, indique Brett McGurk, l'ex-émissaire américain pour la coalition
    • Explosion d'un oléoduc à Tlahuelilpan au Mexique: le bilan atteint 85 morts (ministre mexicain de la Santé)
    • Chine: croissance de +6,6% en 2018, plus faible niveau en 28 ans (officiel)
    • Chine: la croissance a ralenti à +6,4% sur un an au 4e trimestre 2018 (officiel)
    • Chine: la production industrielle en hausse de 6,2% sur un an en 2018

    En Tunisie, Bochra Belhaj Hmida et les progrès de la commission droits et libertés [rediffusion]

    Bochra Belhaj Hmida le 20 juin 2018 à Tunis. AFP/Fethi Belaïd

    Bochra Belhaj Hmida, députée et avocate tunisienne, a présidé la commission des droits et des libertés individuelles qui a rendu son rapport en juillet 2018. Ce rapport conclut qu'il reste encore beaucoup à faire sur l'égalité dans l'héritage, les droits des homosexuels ou la peine de mort.  Des conclusions que certains groupes estiment contraires aux principes de l'islam qui lui ont valu des menaces de mort. Véronique Gaymard a pu la rencontrer au sommet mondial des défenseurs des droits de l'homme à Paris.

    Sept ans après la révolution de Jasmin qui a précipité la chute de Ben Ali, la Tunisie peine toujours à atteindre l'objectif de la fin de la corruption, des opportunités d'emploi et de la fin des inégalités. Mais contrairement à d'autres pays comme l'Egypte ou la Syrie, qui ont sombré dans la guerre ou dans un retour à l'autoritarisme, de réels progrès ont été enregistrés en termes de libertés en Tunisie, estime Bochra Belhaj Hmida.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.