GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 28 Juin
Samedi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Canicule en France: le mercure va encore grimper ce jeudi, journée la plus chaude; pollution à l'ozone et risques sanitaires à venir
    • Hôpitaux: plus de neuf Français sur dix soutiennent la grève aux urgences (sondage)
    • Commerce: Trump dénonce les taxes douanières «inacceptables» imposées par l'Inde
    • G20: le président chinois Xi Jinping est à Osaka pour participer à la réunion

    L’Afro coin, la monnaie virtuelle pour une meilleure intégration africaine

    Le bitcoin, une monnaie virtuelle (image d'illustration). REUTERS/Dado Ruvic

    L’Afro coin est le nom d’une crypto monnaie qui vient d’être lancée. Elle est déjà cotée sur 3 bourses d’échanges (STEX, Crex24 et Golix), avant d’être disponible sur d’autres bourses d’échanges. Ces bourses valident l’existence et la circulation des monnaies virtuelles. Cette première monnaie panafricaine a été conçue pour accompagner le développement du continent, selon ses concepteurs, regroupés au sein d’une fondation basée à Genève en Suisse et dénommée également Afro.

    L’Afro coin est l’une des solutions pour connecter l’Afrique à la dynamique du développement : les créateurs de cette crypto-monnaie en sont convaincus. « Aujourd’hui, sur le continent africain, il y a en moyenne 17% de la population qui est bancarisée, explique Thameur Hemdane, l’un ses créateurs. Il y a à peine 20% des PME qui accèdent au crédit bancaire. L’arrivée de l’Afro coin pourrait permettre une inclusion financière, que ce soit au niveau des individus, mais aussi au niveau des entreprises. »

    En attendant que cette crypto-monnaie soit connue, Thameur Hemdane relève un avantage immédiat que les Africains vont tirer de l’Afro coin. « La réduction des coûts des transactions et des transferts d’argent. Aujourd’hui, est-ce qu’il est normal que la diaspora africaine, qui transfère tous les ans plus de 65 milliards de dollars vers le continent africain pour soutenir la famille et le développement du continent – 65 milliards de dollars, c’est plus que l’aide public au développement – cette diaspora est taxée parfois jusqu’à 20% sur ces transferts. Demain, on peut imaginer que la diaspora africaine puisse transférer des Afro coins vers leurs pays quasiment sans frais. On gagnerait jusqu’à plus d’un milliard de dollars par an, juste sur les transferts de la diaspora. »

    Accélérer les échanges intra-africains 

    Une crypto-monnaie qui pourrait aussi réduire les coûts de change des transactions intra-africaines, l’Afro coin jouant le rôle de monnaie de référence à la place du dollar. Mais il s’agit encore d’une vision. Il faudra d’abord que tous les pays africains l’adoptent comme une monnaie complémentaire. Sur les bourses d’échanges où il est coté, 1 Afro coin vaut aujourd’hui 1 franc CFA. Sa valeur a augmenté en quelques semaines.

    « Au tout démarrage, un Afro valait 0,00045 centimes d’euros. Aujourd’hui – ça change tous les jours – ça vaut 0,0020 € (l’équivalent d’un franc CFA, NDLR), souligne Roland Coutas, membre du comité des fondateurs. Demain, dans un mois, dans 2 mois, peut-être ça vaudra 3 fois plus ou 2 fois moins, c’est coté. Tout a été pensé pour que, à terme, ça puisse être une monnaie d’échanges dans les pays, y compris pour payer un jour son restaurant ou son kilo de sucre en Afros. »

    Une très forte volatilité caractérise l’univers des crypto-monnaies. La fondation Afro est en train de se doter d’un fonds de réserve pour garantir la stabilité de la monnaie virtuelle panafricaine et empêcher l’Afro coin de fluctuer de manière importante sur de très courtes périodes, selon un membre de son comité.


    Sur le même sujet

    • Eco d'ici Eco d'ailleurs

      Dollar: la menace Trump

      En savoir plus

    • 7 milliards de voisins

      Les monnaies alternatives

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie

      Bitcoin: une décennie de succès et de turbulences

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Reprise du commerce transfrontalier entre le Tchad et la RCA

    Reprise du commerce transfrontalier entre le Tchad et la RCA
    À Paoua, dans le nord-ouest de la Centrafrique, le commerce officiel a repris avec le Tchad. Au mois de mars après plusieurs années de fermeture la frontière avec le Tchad a été rouverte. Les autorités tchadiennes avaient fermé cette frontière à cause (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.