GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les minerais célestes en peine d'investissements

    Une pluie de météorites dans le ciel du mois d'août. Flickr/ Nasa

    Ramener sur terre les minerais trouvés dans notre système solaire sur les astéroïdes, les météorites, les planètes ou les satellites planétaire telle que la lune. L’idée peut paraitre folle, mais des programmes et des études existent déjà, en raison de la rareté et de la pénurie de certains métaux sur terre. L’exploitation de ces minerais célestes pourrait rapporter gros ; elle générerait jusqu’à 170 milliards d'euros de chiffre d'affaires mondial d'ici 2045 et jusqu'à 1,8 millions d'emplois, à condition de faire des investissements massifs. C’est ce qui ressort d’une récente étude du cabinet PricewaterhouseCoopers commandée par les agences spatiales luxembourgeoise et européenne.

    Mais que s'agit-il d'exploiter ?

    Les géologues pensent que les astéroïdes sont gorgés de métaux précieux et de terres rares en bien plus grande concentration que sur la Terre. Des tels astéroïdes passent par milliers à côté de notre planète. Les scientifiques estiment par exemple qu’un astéroïde d’1 km de diamètre pourrait contenir des milliards de tonnes de nickel et de cobalt, de quoi satisfaire la consommation mondiale pendant des dizaines d'années.

    Un positionnement sur le long terme

    Même si quelques entreprises à l’image des start-up américaines se positionnent déjà sur ce marché spatial, il faudra encore des années pour transformer le rêve en réalité. Les humains ne disposent pas encore des technologies pour extraire les minerais sur les objets célestes et les transporter sur terre. Pour le moment on arrive juste à poser des robots sur des astéroïdes pour analyser leur sol, à l’image du robot franco-allemand Mascot qui a atterri en octobre dernier sur l’astéroïde Ryugu à 300 millions de km de notre planète.


    Sur le même sujet

    • Espace

      La Chine part à la découverte de la face cachée de la Lune

      En savoir plus

    • Géopolitique, le débat

      L'espace, le prochain champ de bataille

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Gabon : les défis de Lee White, nouveau ministre de la Forêt

    Gabon : les défis de Lee White, nouveau ministre de la Forêt
    Sa nomination en début de semaine a provoqué la surprise au Gabon : Lee White, un Britannique naturalisé Gabonais, a reçu le portefeuille de la Forêt. Ce sera un défi pour ce fervent défenseur de la nature qui n'a pas toujours ménagé l'administration.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.