GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le site méthanisation d’Agri Flandres Energie à Renescure

    Benoît Dudant, responsable du service bâtiments, équipements, énergie et machinisme à la Chambre d’Agriculture Nord-Pas de Calais. © RFI/Sayouba Traoré

    Une exploitation agricole a besoin de source d’énergie pour fonctionner. Ce qui lui coûte de l’argent. Et d’un autre côté, l’exploitation produit des déchets dont il faut se débarrasser. Opération qui coûte également de l’argent. La solution à tous ces problèmes, c’est de recycler les déchets produits par la ferme, de sorte à produire soi-même une source d’énergie. D’où la méthanisation.

    (Rediffusion du 28 octobre 2018).

     

    La méthanisation est un processus qui permettrait d’assurer l’autonomie énergétique de l’exploitation, et de gagner un complément de revenu issu de la production d’énergie renouvelable. C’est le cas d’Agri Flandres Energie qui a réalisé en 2016, un chiffre d'affaires de 756 000 €. A Renescure, dans le département du Nord, en région Hauts-de-France, Agri Flandres Energie valorise les déchets agricoles en électricité et en chaleur pour une entreprise locale.

    Hélène Berhault-Gaborit, chef de projet méthanisation à la Chambre d’agriculture de la Vienne. RFI/Sayouba Traoré

    Les spécialistes estiment qu’en 2030, près de 50 000 agriculteurs français pourraient porter des projets de méthanisation. Toutefois, il y a de nombreuses contraintes. D’abord, il faut un investissement conséquent. Ensuite, il faut vaincre les réticences du voisinage. Et il faut un encadrement parce que c’est une affaire qui nécessite du temps de préparation. Pour réduire les freins au développement de la méthanisation agricole, il faut un accompagnement pour les agriculteurs porteurs de projet. Et dans cette affaire, l’action des Chambres d’agriculture est souvent déterminante.

    Invités :
    - Benoît Dudant, responsable du service bâtiments, équipements, énergie et machinisme à la Chambre d’agriculture Nord-Pas de Calais
    - Julien Wyckaert, le fils de Jacques Wyckaert, l’un des deux exploitants agricoles qui ont conçu et installé la société Agri Flandres Energie
    - Hélène Berhault-Gaborit, chef de projet méthanisation à la Chambre d’agriculture de la Vienne.

    Production : Sayouba Traoré
    Réalisation : Ewa Piedel

     


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Le gouvernement français donne un coup de pouce à la filière de méthanisation

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Une expérience de méthanisation réussie en Indre-et-Loire

      En savoir plus

    Prochaine émission

    La transformation artisanale des produits agro-alimentaires

    La transformation artisanale des produits agro-alimentaires
    C’est une tâche que la tradition réserve aux femmes. À elles de prendre les produits des champs et de les transformer en une denrée que l’on peut conserver pendant les longs mois de la saison sèche. Et au village, ce travail essentiel doit être fait avec (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.