GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Afrique du Sud: entrée en vigueur du salaire minimum

    En Afrique du Sud un travailleur sur deux gagne en dessous de 1,27 euro de l'heure. Photo : devant une boucherie de Johannesburg. ©REUTERS/Siphiwe Sibeko

    En Afrique du Sud, c'est une petite révolution dans le monde du travail depuis le 1er janvier 2019. Le pays vient d’introduire le premier salaire minimum de son histoire. Cela faisait plus de quatre ans que le gouvernement de l’un des pays les plus inégalitaires du monde en parlait. Le président Cyril Ramaphosa a finalement signé la loi. Mais il reconnaît lui-même que le montant de ce salaire minimum est bien trop faible : il représente l’équivalent de 1,27 euro de l’heure.

    En Afrique du Sud, quasiment un travailleur sur deux gagne en dessous de 1,27 euro de l’heure, le montant du futur salaire minimum. C’est le cas de Chris, serveur dans un café à Johannesburg.
    « Je gagne environ 100 euros par mois. C’est un peu moins de 10 euros par jour. Et pas plus de 1 euro de l’heure. »
    Chris travaille 8 heures par jour. Il attend la réforme avec impatience.
    « Je pense que ça va avoir un impact positif. Je sais que ça m’aidera beaucoup. Je serai assuré d’avoir un salaire fixe plutôt que d’être payé 5 euros pour une journée. Ce sera positif pour tout le monde. Si les employés sont satisfaits, le gérant est satisfait. Il y aura plus de clients, qui seront mieux servis et ce sera bon pour la réputation de l’établissement. »

    Sur le trottoir d’en face, une sandwicherie où les six salariés sont aussi payés en dessous du salaire minimum. Le gérant accepte de témoigner anonymement.
    « Il y a beaucoup de petits commerces, des restaurants ou des bars. Et c’est horrible de voir que l’on sous-paye nos employés. Particulièrement quand on leur verse 150 euros pour un mois entier de travail. Mais si vous n’avez pas l’argent, vous ne pouvez plus les employer. Et ils feront quoi ? Et bien ils partiront. »

    Pour l’économiste Teddy Bell, la réforme n’est qu’un argument de campagne en vue des présidentielles du mois de mai. Selon lui, le texte ne correspond pas au contexte sud-africain.
    « Nous avons six millions de travailleurs qui gagnent moins de 1,27 euro de l’heure, soit moins de 220 euros par mois. Le problème, c’est que l’une des parts les plus importantes de ces 6 millions de personnes sont des travailleurs domestiques. Et ils ne sont pas inclus dans l’accord des ‘1,27 euro de l’heure’. Ils sont sujets à gagner seulement 1 euro de l’heure. »

    Le gouvernement pourrait être en difficulté au moment de la mise en place et de l’application de cette réforme.
    « Nous n’avons pas assez d’inspecteurs du travail. Les syndicats ne sont pas bien organisés. Cela ne pourra jamais être complètement respecté, car l’État n’a pas la capacité de faire respecter la loi. »

    Certains syndicats sont montés au créneau pour dénoncer le montant trop faible de ce qu’ils ont surnommé le « salaire national de pauvreté ».


    Sur le même sujet

    • Afrique du Sud

      L'Afrique du Sud adopte officiellement le salaire minimum

      En savoir plus

    • Afrique du Sud / Emploi et Travail

      Afrique du Sud: instauration d'un salaire minimum

      En savoir plus

    • Afrique du Sud

      Des mineurs sud-africains en grève car une banque Gupta n'a pas pu les payer

      En savoir plus

    • Fête du Travail

      Un 1er-Mai africain marqué par quelques frictions et beaucoup de revendications

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.