GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
Aujourd'hui
Lundi 25 Mars
Mardi 26 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives en Thaïlande: fermeture des bureaux de vote (commission électorale)

    Le stress des ports européens avant le Brexit

    L’automatisation, la seule solution pour éviter les blocages au port de Rotterdam. © Antoine Mouteau

    Alors que les débats au Parlement britannique reprennent avant le vote crucial de mardi prochain (15 janvier 2019) sur l’accord du Brexit, les députés ont voulu marquer le terrain. Et imposer un nouveau camouflet à la Première ministre Theresa May. Alors que la cheffe de l’exécutif annonce la fin du monde en cas de non accord. Les députés lui imposent un contrôle pour toute décision fiscale, dans la perspective d’un no deal. Dans ce climat d’incertitude chronique, les milieux économiques ont des sueurs froides.
    C’est le cas des installations portuaires, éléments-clé des échanges commerciaux. En 2017, 54 millions de tonnes de marchandises ; 1,7 million de semi-remorques ont transité entre les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Reportage au terminal de Hoek Van Holland, près de Rotterdam, signé Antoine Mouteau.

    Et malgré les liaisons directes entre l’Irlande et Rotterdam, mais aussi la France et l’Irlande, on s’inquiète beaucoup à Dublin. Car actuellement, 85% des échanges de l’Ile avec le continent européen passent par le Royaume-Uni, c’est plus rapide. Autant dire que la perspective d’un No deal serait catastrophique. Explications à Dublin de Julien Lagache.

    Des bouchons à n’en plus finir, des liaisons saturées, le trafic transmanche vit une tempête sans précédent. A Dieppe, petit port normand, on veut croire en sa bonne étoile. Surtout que la liaison Dieppe - Newhaven fait partie de ces lignes historiques, qui sont nées bien avant 1973 et l’entrée du Royaume-Uni dans ce qu’on appelait alors la Communauté Economique Européenne. Reportage signé Juliette Rengeval.

    L’Europe et l’accueil des migrants
    De port, il est aussi question au sud de l’Europe, mais on parle là d’un autre casse-tête crucial pour le continent : les migrants et les demandeurs d’asile. Deux navires d’une ONG allemande, et leurs 49 migrants ont finalement reçu l’autorisation de débarquer à Malte. Après plus de deux semaines d’attente. Voilà pour le court terme. Mais, à plus long terme, se pose la question de la réforme du droit d’asile à l’échelle européenne. C’est la chronique d’Eve Minault.

    Les Canaries contre les ferries
    Et on terminera par le combat pas si anecdotique des habitants d’une île des Canaries qui luttent contre le développement anarchique et touristique de leur île. Sans concertation. Les explications de François Musseau.


    Sur le même sujet

    • Union européenne

      Elections européennes: la démocratie à l’épreuve du nationalisme et des fausses nouvelles

      En savoir plus

    • Royaume-Uni

      Brexit: les députés britanniques infligent un camouflet à Theresa May

      En savoir plus

    • Migrants / Méditerranée

      Méditerranée: les deux navires de sauvetage de migrants toujours bloqués

      En savoir plus

    • Malte / Migrations internationales

      Malte: 49 migrants en mer, en attente d'un plan européen d'accueil

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.